Arts Cinéma

On a tous une personnalité et des rêves qui nous sont propres à chacun. Il y a les passions qui nous poussent à avancer, à dépasser nos limites. Certes, elles peuvent nous envoûter à un tel point qu’on en perd pied. On perd le cap et on devient une âme perdue.

Nous naissons avec des caractéristiques et on se façonne à travers le chemin de la vie. On apprend à vivre dans une société remplie de personnes différentes et pareilles à la fois. Mais vivre est un grand mot. À la fois plein de significations et à la fois sans aucun sens.

Est-ce que vivre est le fait de poursuivre nos rêves, de se laisser emporter par la passion des choses ? Ou est-ce simplement de prendre conscience des éléments essentiels qui nous tiennent à la vie telle que la marche et la respiration ? Bien que les êtres humains soient uniques, ils ont tous une chose en commun et c’est une flamme. Et si je te demandais quelle est ta flamme, aurais-tu une réponse à me donner ?

feu flamme nuitSource image: Unsplash 

Voici un bref aperçu des questionnements soulevés par le film « âme » traduit de l’anglais « soul ». Nouvellement sorti sur Disney +, il est acclamé par le public. Il met en scène Joe Gardner, un professeur de musique qui rêve de devenir « jazzman ». Pourtant un excellent pianiste, il sombre dans le désespoir à l’attente de contrats qui ne viennent pas. Il attend et attend continuant ainsi sa vie monotone. En arrière, il y a la voix de sa mère qui lui répète qu’il doit trouver un emploi plus stable, que les rêves ne sont pas toujours ce qui mettra du pain sur la table.

On assiste à un voyage entre la vie et la mort lorsque Joe, surexcité d’avoir décroché un contrat, ne prend plus conscience de la vie qu’il l’entoure. Les rues bondées de gens, les piétons traversant à chaque intersection, les cris des klaxons et les bruits de la construction n’existent plus à présent. Un pied devant l’autre sans regarder, jamais regarder où tu vas, tu finiras assurément par tomber. C’est ce qui est arrivé à Joe lorsque son âme s’est séparée de son corps. Il s’est retrouvé dans un univers qui lui était inconnu. Le séminaire « You » développe les jeunes âmes afin de les préparer à la vie sur Terre. Et puis, il y a l’au-delà dont le pauvre tente de fuir.

C’est la rencontre avec 22, une âme en développement, qui vient bouleverser le cours des choses. 22 n’a jamais trouvé sa flamme, donc elle ne peut compléter son laissez-passer pour la vie sur Terre. C’est ainsi qu’elle est piégée depuis des siècles à « You ». Joe étant son mentor lui donne un aperçu de la vie sur Terre lorsqu’il échange de corps par accident. Une journée ensemble sur Terre a suffi pour que toute leur perception de la vie change. Cela amène notamment le personnage principal à se questionner sur sa propre existence.

personnage bleu soulSource image: Pixar

« Mais je ne me rappelle pas que ce soit passé comme ça. Ma vie n’avait alors aucun sens…» Il avait tellement été submergé par la musique, qu’il a oublié le monde qu’il l’entourait. Il a surtout idéalisé sa vie pour enfin prendre conscience qu’elle n’était pas toute aussi rose qu’il laissait entrevoir.

22 a complété son laissez-passer sous l’incompréhension de Joe. « J’aime regarder le ciel, c’est peut-être ma flamme. Ah ! La marche, je suis super douée. »

Selon lui, ce sont des actions de la vie quotidienne et il n’y a aucune passion là-dedans. Puis, c’est en se questionnant qu’il a eu le déclic. Il adorait la musique, il en était fou, mais était-ce vraiment sa raison de vivre ? La flamme qui nous tient en vie n’a rien de concret. Ce sont des choses qui paraissent anodines à la première vue, mais qui nous font vibrer de l’intérieur. Ça consiste en la sensation de l’eau du sable sur nos pieds, nos yeux qui pétillent devant les feuilles d’automne qui commencent à tomber. Ce sont les sourires et les éclats de joie avec la chaleur humaine qui s’en dégage.

Notre flamme, c’est tout et rien à la fois. C’est l’art de vivre.

coucher de soleil humain eauSource de l’image: Unsplash
Source image de couverture: Pixar
-->
Un article de
Andréa Maheux's Avatar
Andréa Maheux

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Addiction digitale