Arts Arts de la scène

Le hasard fait bien les choses. Par une journée glaciale de tempête, j’ai eu la chance d’assister à la première du spectacle de cirque Blizzard, de la troupe FLIP Fabrique, à la TOHU. C’est avec les joues rouges et les pieds glacés que je suis arrivée là-bas, ne sachant pas du tout à quoi m’attendre.

J’adore le cirque, j’étais donc très excitée de voir ce spectacle. La TOHU est une salle que j’adore. L’on voit bien peu importe où nous sommes assis et l’ambiance intime nous donne l’impression de participer au spectacle. Ce fut une soirée magique, ce spectacle est SUBLIME! 

La confiance aveugle

J’ai l’impression que tous les plus beaux adjectifs qualificatifs de la langue française ne sont pas assez forts pour décrire la beauté de ce spectacle. C’est peu dire! Je ne veux pas vendre de punch, donc je ne parlerai pas des numéros avec trop de précision. La chose qui me frappe le plus quand je vois des numéros à plusieurs individus, c’est la confiance aveugle que les artistes ont les uns envers les autres. Se faire lancer dans les airs, avec force et vitesse, puis se faire rattraper à la dernière seconde à un pouce du sol, c’est wow! Le cœur m’arrête à chaque fois. J’ai toujours eu de la difficulté à faire l’exercice de me laisser tomber, les yeux fermés, dans les bras de la personne derrière moi. Ces athlètes du cirque se font confiance sur un tout autre niveau. C’est beau et inspirant.

blizzard flip fabrique tohuSource image: Facebook – FLIP Fabrique

Vivre son numéro

La magie qui opère sur scène vient aussi de la maîtrise exceptionnelle des artistes et de leurs numéros. Ils ne font pas qu’exécuter à la perfection une routine : ils la vivent. On ressent avec eux chaque émotion, on sent chaque mouvement prendre vie et on a mal aux cuisses à simplement les regarder. On se laisse emporter par la féérie des chorégraphies et des numéros, on y croit du début à la fin. On est loin du cirque amateur, on a affaire ici à des experts et des passionnés.

Hommage au froid, à la froidure et au brrrrrr

Ce spectacle est un hommage à l’hiver. En 70 minutes, on a réussi à me rappeler à quel point l’hiver est une saison magnifique. C’est parfois avec douceur, parfois violemment comme un coup de vent, qu’on nous raconte ce qu’est l’hiver. Cette saison, elle est poétique, froide, amusante, tendre et nostalgique. Cette période froide qui revient année après année, on doit réapprendre à l’aimer et à l’apprivoiser. Le Blizzard, c’est un hommage à l’hiver. Je vous le conseille vivement, j’ai adoré!

Après le spectacle, en rentrant chez moi dans la tempête, j’ai fait des pirouettes dans la neige en souriant. J’ai déjà hâte aux prochains tourbillons de neige.

Source image de couverture: Sébastien Durocher
-->
Un article de
Alice Vanasse's Avatar
Alice Vanasse

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Noël a le droit d’être gris