Faits Vécus

Ok. Tu peux commencer à écouter ta piste de musique : « 1 hour of sad emotional music » pour te mettre dans  mon mood. Ces moments-là, ils sont tristes, oui.  Ils ne sont pas faciles, mais il faut prendre le temps de les vivre. Les vivre pour ainsi boucler la boucle et passer à autre chose. Passer à autre chose. Juste en le disant dans ma tête, j’ai la gorge qui se noue. Se séparer de quelqu’un. Rupture; Division qui se produit entre des personnes qui étaient unies.

(À lire: Je l’aimais plus que je ne m’étais jamais aimée)

Vivre des moments de bonheur total pour un jour arriver à un point où ce bonheur n’est plus constant. Questionnements. Discussions. Qu’est-ce que je veux? Avons-nous des projets en commun? Oui, MAIS. À quel point on peut être complexe nous, les êtres humains.

La tête pleine de pensées ; blocage et inaction. Prendre son courage à deux mains et se rendre à l’évidence. Il y a quelque chose qui cloche. Ça ne fonctionne plus, MAIS.

Je suis attachée à cette personne-là. Je l’aime cette personne-là. C’est mon meilleur ami, c’est ma famille, c’est ma moitié. Pourquoi? Qu’est-ce que je fais en ce moment, c’est complètement insensé et illogique.

Arrive le moment où toi tu te remets en question. Il est là le problème, toi, qu’est-ce que tu veux, fille? Je ne sais pas. JE NE SAIS PAS. Je ne sais pas. MAIS, je sais que j’ai peur, que je vais regretter, que je vais être seule, que je vais devoir vivre avec ma décision, que je ne vais pas pouvoir retourner en arrière. Suis-je vraiment prête à ça?

Non, je reste. Je suis bien dans cette relation. C’est mon petit cocon; c’est douillet et doux comme un petit minou, tu comprends. MAIS, ça revient; les cr*** de questions.

Move on. Go tu es capables, fille. Allez, tu es capable de briser le coeur de quelqu’un et de briser le tien en même temps. Ben oui. C’est tellement insensé se faire aussi mal.

Tu finis par prendre ton courage à deux mains et procéder à cette auto-destruction. C’est comme se lancer dans une partie de poker sans avoir le goût de jouer et surtout sans savoir les règles du jeu. Se lancer dans le vide; tout risquer.

Source image: Unsplash

Commencer à jouer; ça va pas mal. Mal jouer tes cartes; tomber. Recommencer. Retomber. Se relever. Arrêter de jouer. Vouloir recommencer. Le jeu de la vie.

Assumer sa décision. MAIS, revenir. La porte est fermée. Son petit coeur à lui, il ne veut plus jouer. Les cartes ont été mises sur table. Subir,vivre et découvrir la vie.

C’est beau l’amour, mais les ruptures, cal** que c’est dur. Évoluer ensemble, être là l’un pour l’autre, s’épauler, construire ensemble. Deux petits coeurs qui se font mutuellement du bien. Il me semble qu’il n’y a rien de plus beau.

Vient le jour où l’un des coeurs ressent le besoin de se reconstruire pour revenir encore plus fort. L’autre coeur, lui, il en mange un coup. C’est un processus de déchirure constant, MAIS c’est ça la vie. On apprend, et ce, constamment.

Ode à tous les petits coeurs en amour, en déchirure, en reconstruction. On va y arriver. Et surtout, ode à toi, petit coeur en or qui a fait briller le mien avec tant de générosité et de dévouement.

Source image de couverture: Unsplash

Un article de
Angélique Caron St-Pierre's Avatar
Angélique Caron St-Pierre

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Survivre à un long voyage en avion