Sport & Santé

Il y a des choses dans la vie qui ont une résonance extrêmement importante à nos yeux. Tellement que lorsque l’on en parle, nous avons de la difficulté à mettre des mots sur ce qu’elles peuvent représenter. Parce que c’est grand. Très grand.

Pour ma part, je parle ici de la danse. Bon, il faut dire que je suis quasiment née avec la danse puisque ma mère est chorégraphe et qu’elle a fondé sa propre école de danse dans ma région. Mais la danse, c’est beaucoup de choses en même temps pour ceux et celles qui la côtoient.

(À lire : Connaissez-vous les cours de Hiit? )

Crédit photo : Nicolaslephotographe  28/12/12

On peut en avoir fait lorsque nous étions jeunes et arrêter après quelque temps. On peut en faire pour le plaisir comme on peut se lancer dans les compétitions et même en faire une carrière professionnelle. Peu importe. Elle nous touche sur plusieurs niveaux même si nous l’avons peu côtoyée.

En écoutant l’émission Révolution, ça ne fait que raviver la danseuse en moi et je suis certaine que c’est le cas pour plusieurs. La danse c’est ça, c’est contagieux. Il suffit d’en regarder pour retomber en amour et avoir le goût de recommencer.

Comment définir la danse? C’est à la fois un sport, un art, une façon de communiquer, un moyen de s’épanouir, l’écoute du corps… Ou comme dirais Jean-Marc Généreux : « La danse, c’est une langue, ça peut créer de la poésie. »

Pour avoir dansé depuis l’âge de quatre ans, je peux dire que pour moi c’est autant créatif que sportif comme discipline. Bref, une belle façon de nouer l’esprit au corps. C’est aussi par la danse que j’ai fondé des bases solides à ma petite personne parce que le groupe avec lequel tu évolues, c’est réellement comme une deuxième famille. Tu te dégênes, tu bâtis ta confiance et tu donnes ton 100% pour réussir à aller chercher la médaille d’or à la fin de l’année. C’est juste beau de vivre ça ensemble. Tu te surpasses et tu laisses ta grosse tête de côté le temps d’un cours.  Je le sais parce que je l’ai moi-même vécue, mais j’ai aussi eu la chance d’enseigner à de jeunes filles et ainsi de les voir s’épanouir en dansant le gros sourire aux lèvres. Tu constates tout le cheminement qu’elles font et il n’y a rien de plus inspirant. Elles sont si belles à voir aller.

 Crédit photo: École de danse Chantal Caron 

En grandissant, on laisse souvent de côté des passions par manque de temps ou tout simplement en pensant que nous avons fait le tour. Mais non. Quand tu as touché à la danse une fois, tu ne peux pas arrêter comme ça. C’est la réalité de la danseuse que tu sois de la relève, intermédiaire ou professionnelle… Je ne parle pas de niveau ici, mais bien du senti. Tu sais ces beaux moments que la danse t’a apporté, tu peux encore en vivre, et ce même après quatre ans d’arrêt.

 

Tu ne peux pas sortir la danseuse de toi, elle est et sera toujours en toi.

 

Crédit photo image de couverture: Nicolaslephotographe 28/12/12

 

-->
Un article de
Angélique Caron St-Pierre's Avatar
Angélique Caron St-Pierre

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Quand l’énergie n’y est pas