Bébé & Cie

On y pense à  un moment précis dans notre parcours de vie, puis la pensée devient de plus en plus omniprésente et elle devient un projet : devenir maman, devenir parent. On remarque les rondeurs des femmes enceintes, on les envie et on a tellement hâte. La simple idée d’avoir une graine de vie dans le bas ventre nous donne un sentiment enivrant et exaltant. Cet état peut donner l’impression, parfois, qu’avoir un enfant comblera tous les besoins émotionnels, qu’un petit bébé et son odeur seront du bonheur total et pour toujours. C’est en partie vrai.

À lire aussi : Le désir d’être maman

Le problème réside dans le fait de croire qu’un enfant nous remplira et nous guérira de tous nos maux. Que ce soit certains vides intérieurs, de vieilles blessures émotionnelles non réglées ou une quête insatiable de soi. En réalité, ce petit être est vierge de tout et c’est à nous de le remplir, de le construire et d’y peindre les plus belles couleurs de l’arc-en-ciel du coeur. Lorsqu’un enfant ressent le besoin de remplir et de combler son parent malheureux, la tâche est lourde et malheureusement irréelle.

Ce petit humain a besoin de parents qui sauront être heureux avec lui, mais aussi sans lui. Que leur bonheur ne soit pas dépendant de ce nouveau rôle social que de celui d’être parent, mais bien de leurs intérêts, de leurs passions, de leurs relations et de leur for intérieur. Que pouvons nous donner de plus à un enfant grandissant, que des parents bien dans leur tête (en excluant la maladie, les situations difficiles, les aléas normaux de la vie).

Pensons aux gens qui ont marqué notre vie et notre enfance positivement. Ce sont ces personnes souriantes et ricaneuses. Ces personnes dont la seule présence nous sécurise et nous apaise. Celles que nous avons envie rapidement de serrer contre nous et d’être contaminés par leur énergie vivifiante. Devenons ces personnes pour nos enfants.

Tant de personnes se sont senties responsables de leur mère et de leur père. Tant de personnes se sont senties impuissantes et incapables de rendre leurs parents heureux, croyant que c’était leur tâche à eux. Alors qu’au fond, ce n’était que de simples enfants désirant vivre dans la légèreté et la magie de l’enfance.

Faire des enfants pour donner, pour aimer, pour colorer leur vie, pour enrichir la génération de demain et tenter de faire de bons humains. Toutes de belles motivations de devenir maman, de devenir parents.

 

Source : Unsplash.com

-->
Un article de
Alexandra Dallaire's Avatar
Alexandra Dallaire

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

L’impact du sport sur la santé