Sport & Santé

Prendre soin de sa région intime est primordial. Et cela s’avère essentiel si tu souffres de douleurs durant les relations sexuelles (dyspareunie, vaginisme), que tu ressens des douleurs vulvo-vaginales fréquemment (vestibulodynie, vulvodynie), que tu as des problèmes dermatologiques par là-bas (eczéma, lichen) ou que tu as fréquemment des infections vaginales. Ces 10 petits conseils sont simples et devraient être appliqués par nous toutes!

À lire aussi : 3 mythes sur le plancher pelvien

région intime

1. Lavez, lavez… Savez-vous savonner!

La région vulvaire doit être lavée doucement avec de l’eau ou un savon non parfumé sans alcool. L’utilisation d’un savon parfumé peut irriter ta douce peau ou même te prédisposer à une infection vaginale. L’usage des bains moussants n’est pas idéal non plus… Même s’ils sentent si bons!

2. Tu sens déjà bon!

Les parfums intimes et les douches vaginales sont superflus! En diminuant les bonnes bactéries présentent dans le milieu vulvo-vaginal, ils irritent et augmentent les chances d’infections encore une fois!

3. Savon à lessive sans parfum

L’utilisation d’un savon à lessive doux non parfumé permet de réduire les chances d’irritations cutanées! Un must si tu as des problèmes dermatologiques et des douleurs!

4. Sans assoupliseur

Qu’il soit liquide ou sous forme de feuillets, l’assouplisseur est à éviter pour diminuer l’irritation cutanée vulvo-vaginale!

5. Lubrifiant, plus sexy qu’on pense

Le lubrifiant n’a pas une bonne réputation, pourtant, si tu as des douleurs ou que tu manques de lubrification naturelle, il augmentera tes chances de plaisirs! Utilise un lubrifiant personnel de qualité (sans parabène ni glycol) et évite même la glycérine si tu développes facilement des infections vaginales.

6. Jouets… pour adultes

L’industrie des jouets sexuels est vaste et nombreux sont les jouets de mauvaise qualité. Tous tes jouets sexuels doivent être à base de silicone de bonne qualité ou de plastique sans parabène ni phtalate. N’oublie pas que tes jouets sexuels doivent se nettoyer facilement si tu veux encore une fois éviter les infections!

7. Compulsivité: les lingettes

Les lingettes féminines utilisées ponctuellement ça va, mais à chaque fois que tu vas à la toilette, non! Les pertes vaginales sont normales et souhaitables,n’oublie pas ça!

8. Protège-dessous

La science est mitigée à ce niveau. Certains médecins proscrivent leur usage quotidien et d’autres disent que cela n’a aucune influence sur la santé vulvo-vaginale. Je suis donc un peu nuancée à ce sujet. Par contre, à mon avis, il est clair que le port quotidien de protèges-dessous maintient un milieu plus humide (qui dit humidité, dit possible infection) et peuvent irriter à la longue la région vulvo-vaginale. Alors, à utiliser avec modération?!

9. Maillot mouillé

Tu le sais déjà, le port d’un sous-vêtement humide (après l’entraînement par exemple) ou d’une culotte de maillot mouillée trop longtemps augmente les chances de développer une infection. Si c’est ta tendance, change-toi vite pour remettre des sous-vêtements propres et secs!

10. Tes dessous

Si tu as des douleurs vulvo-vaginales, le port du g-string est à éviter, car cela peut devenir irritant à cause du frottement tout près de l’entrée vaginale. Il faut aussi favoriser le port de sous-vêtement à base de coton, de couleur pâle. Le coton permet une meilleure respiration de la peau, accumule moins d’humidité ou de transpiration, crée donc moins de macération engendrant moins de chances d’infections!

Voilà! Aussi simple que ça!

 

Douanka Gendreau, physiothérapeute en rééducation périnéale

-->
Un article de
Douanka Gendreau's Avatar
Douanka Gendreau

Douanka est douce et d'une grande simplicité. Par contre, peut-être que son amoureux pourrait débattre sur cette dernière qualité (oups)... Réservée parfois, elle fonce sans...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Mariage : le mode d'emploi du faire-part