Sport & Santé

Le plancher pelvien est un ensemble de muscles, de fascias et de tissus conjonctifs qui s’insèrent, autant chez l’homme que la femme, du pubis au coccyx. Il supporte les organes pelviens (vessie, utérus, prostate, intestins), permet la continence urinaire et fécale, est impliqué dans la fonction sexuelle, participe au maintien de la stabilité lombo-pelvienne en se synchronisant avec les autres muscles du core. Les muscles du plancher pelvien sont indispensables, mais plusieurs mythes les entourent. Nous allons en démystifier trois ensemble.

(À lire : Les cônes vaginaux : oui, mais non)

Le stop-pipi est un bon exercice pour renforcer les muscles du plancher pelvien!

Il y a plusieurs années, l’exercice du stop-pipi (stopper le jet d’urine pendant la miction sur la toilette) était recommandé comme exercice. Ce n’est plus le cas maintenant. Cette méthode d’entraînement est à éviter pour deux raisons. La première: contracter les muscles du plancher pelvien pendant la miction favorise une vidange incomplète de la vessie, ce qui augmente le volume d’urine restant dans la vessie prédisposant à la prolifération de bactéries. Résultats: plus de chances de souffrir d’infections urinaires. Non merci. La deuxième: l’action d’uriner se décrit par une contraction du muscle à l’intérieur de la vessie (détrusor) et un relâchement des muscles de l’urètre (sphincters urétraux). Dans le stop-pipi, le détrusor se contracte (comme nous sommes en train d’uriner), mais il y a une contraction volontaire des muscles de l’urètre. À long terme, ceci peut mener à des troubles vésicaux. Pour ces deux raisons, il ne faut PAS faire l’exercice du stop-pipi, tout simplement!

Source image : Unsplash

Il faut contracter les muscles du plancher pelvien de façon constante durant les sports comme la course à pied ou le Crossfit!

Avez-vous déjà essayé de contracter les muscles de votre plancher pelvien durant la totalité de votre dernière course d’une heure? Rassurez-vous, c’est simplement impossible. Et en plus d’être impossible, ce n’est pas souhaitable. Nous ne devrions pas contracter les muscles de notre plancher pelvien constamment durant le sport. Au besoin, nous pouvons les contracter pour une tâche précise (ex: lors d’un box jump) et rien de mieux pour faciliter la contraction des muscles du plancher pelvien que de combiner sa contraction à la phase expiratoire de la respiration. Cela potentialise l’efficacité de tout le core.

Les muscles du plancher pelvien sont les muscles les plus importants du core.

Oui, les muscles du plancher pelvien font partie du core et oui, ils sont importants. Ils le sont autant que ses confrères musculaires: le transverse de l’abdomen, le diaphragme et les multifides. Ces quatre groupes musculaires forment le “core”. Le fonctionnement optimal de ces muscles et leur synchronisation permettent d’augmenter l’efficacité du core. Chaque muscle est donc aussi important pour la rééducation du core.

Voilà, votre plancher pelvien a de moins en moins de secrets pour vous!

Douanka Gendreau, physiothérapeute en rééducation périnéale et pelvienne

 

Source image de couverture : Unsplash

-->
Un article de
Douanka Gendreau's Avatar
Douanka Gendreau

Douanka est douce et d'une grande simplicité. Par contre, peut-être que son amoureux pourrait débattre sur cette dernière qualité (oups)... Réservée parfois, elle fonce sans...

Lire la suite
Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Intégrer la tendance des pantalons lignés à l'automne