Si vous me suivez sur les réseaux sociaux depuis quelques jours, vous avez probablement remarqué que je suis hors du pays... En effet, j'ai la chance d'être à Graz, en Autriche, jusqu'à dimanche avec tout une délégation de Montréalais issus du monde du design. C'est le bureau du design de la Ville de Montréal qui a mandaté mon ami Stéphane (de JoliJoliDesign) et moi pour couvrir l'exposition Montréal meets Graz où quelque 40 talents de chez nous ont trouvé une vitrine au sein des six tableaux illustrant la vie dans notre belle métropole. Ce partenariat est tout naturel puisque Graz et Montréal sont toutes deux des villes UNESCO de design.  Au total, 6 designers (dont un couple) prenaient aussi part au voyage: Louis-Philippe Pratte, Guillaume Sasseville, Diane ParenteauArto Dokouzian,  Jonathan Dorthe et Lysanne Latulippe.

Au cours des prochains jours, je vous entraînerai dans ce voyage grâce des photos, des entrevues avec des designers et des vidéos. Voici d'abord, sur la photo ci-bas, une partie de la délégation lors de notre premier et non dernier verre, parce que oui, on boit de l'excellent vin en Autriche, mais j'y reviendrai dans un autre article ... Ah comme plusieurs aimeraient être ici, ça fourmille de créativité à Graz...

9K9A5559

L'expo se tient dans le cadre du mois du Design de Graz qui a commencé le 1er mai! En arrivant là-bas, le 29 avril, nous avons eu d'abord été surpris d'apprendre que nous rencontrions le maire. Accessible et ouvert aux nouvelles idées, Siegfried Nagl nous a reçus dans la salle où ont lieu les réunions de son conseil. En poste depuis plus de 10 ans, une de ses priorités est sans aucun doute d'animer la ville, comptant six universités, grâce au design et à l'art. Après une courte présentation, nous avons pu observer le coeur de la vieille ville du balcon de la mairie alors qu'une immense tente urbaine se faisait construire sous nos yeux.

9K9A5534
9K9A5530
9K9A5537
9K9A5533
9K9A5525

Après un souper à la mairie (oui, rien de moins), nous nous sommes dirigés vers une colline. Notez que Graz est composé à 40 % de terrains verts, dont plusieurs parcs. Pour nous rendre à l'horloge en haut, nous avions le choix de prendre les marches ou d'entrer au coeur de la colline pour emprunter un ascenseur. Étant en talons hauts, j'ai préféré la deuxième option, ce qui n'aurait jamais été mon cas normalement. C'est alors que Stéphane et moi avons appris que la grotte menant à l'ascenseur fut convertie il y a peu de temps, mais qu'elle a auparavant servi de refuge pour les habitants de la ville durant la Deuxième Guerre mondiale. C'est quand même fou de se dire que c'est maintenant un endroit de loisir menant à une vue à couper le souffle sur la métropole autrichienne. C'est un incontournable à visiter, en plus, le mignon restaurant, à côté de l'horloge haute de 28 mètres, est un bon endroit pour une soirée romantique. Les sportifs apprécieront les nombreux sentiers de course qui jalonnent aussi la colline.

9K9A5543
9K9A5546
9K9A5549
9K9A5554
9K9A5553
9K9A5555
9K9A5557

Restez alerte pour ne pas rater mon prochain article puisque c'est le lendemain matin que nous avons enfin pu voir l'exposition dont on entendait parler depuis des mois et pour laquelle autant d'efforts montréalais furent déployés. D'ailleurs, l'expo sera à Montréal... mais je ne vous dis pas tout de suite où et quand...

Mon look:

Manteau - Minimum  de la Boutique Kitsch

Robe - All Saints

Sac - Matt & Nat

Souliers - Aldo

Cellulaire - HTC One M9

Crédit photos: Stéphane de Joli Joli Design

Les plus populaires

Accueil