Style de vie

Comment vraiment déplaire à quelqu’un en 2022? Est-ce qu’il y a de ces choses qui sont presque devenues universelles dans le monde du « turn-off » ?

Et bien oui. Laisse-moi t’en jaser un petit peu, juste pour que tu puisses « upgrader » ta game de dating et, par le fait même, devenir la meilleure version de toi.

  • Le/la nonchalant(e)

Premièrement, tu dois savoir que la plupart des gens aujourd’hui sont conscientisés et engagés. Que ce soit à cause de tous les enjeux qui gravitent autour d’eux depuis toujours ou autre chose! Ils sont devenus compréhensifs et veulent faire leur part pour aller vers un monde meilleur. En ce sens, l’un des enjeux les plus importants est la situation écologique de notre belle et grande planète. Si tu cries haut et fort que tu te fiches de l’extinction d’espèces menacées et que tu jettes tes emballages de McDo par la fenêtre après avoir mangé ton BigMac, il est fort probable que tu te fasses virer de bord assez rapidement. 

  • L’autruche

Il y a aussi l’histoire de « Bin voyons, arrêtez donc de vous indigner pour toute! ». Si tu as déjà dit ça de façon sérieuse alors que ta date soulignait un commentaire ou un comportement raciste/sexiste (ou, à la limite, juste un comportement qui rend quelqu’un inconfortable), il est temps pour toi d’ouvrir les yeux sur les injustices de ton petit monde parfait. Tu as clairement laissé échapper à ta vigilance un millier de problèmes liés à la compréhension, à la tolérance et au respect d’autrui.

  • Le/la narcissique

Des photos de toi qui montre tes abdos dans le miroir parce que tu te feel, c’est correct. C’est même un bon exercice de confiance en soi puis ça, on encourage totalement. Là où ça ne devient plus très sain, c’est lorsque ça devient une obsession. Tu ne fais que parler de ta musculation, de tes séances de gym, de ton corps, de combien tu est sharp. Tu ne fais que parler de TA personne et ce, sans poser de questions à ton interlocuteur, en te noyant dans un océan d’égocentrisme et en oubliant que tu n’es pas seul dans la conversation. Aime-toi, certain, mais laisse la chance aux autres de t’apprendre à les aimer aussi.

  • L’incertain(e)

Ah, cette hantise démoniaque qu’est l’incertitude! Si tu ne sais pas trop ce que tu veux et que tu préfères laisser l’autre décider de tout, ça peut vite devenir un problème. Affirme tes opinions, tes goûts et tes préférences. C’est important de se connaître comme il faut avant de se donner à une autre personne. Si tu souhaites obtenir la compréhension et le soutien de l’autre, tu dois le guider dans cette rencontre avec toi-même.

  • Monsieur/Madame « j’ai pas le temps »

Le temps, c’est relatif. C’est un concept un peu fictif qu’on s’est donné pour repère, mais qui est très facile à gérer quand quelque chose nous tient vraiment à coeur. Si tu manques d’implication et de sérieux, il devient difficile pour l’autre de te faire confiance. Si tu préfères passer quatre heures à regarder en rafale seul(e) une série parce que c’est bon pour ta santé mentale et que tu aimes prendre du temps pour toi, okay! Mais si tu passes tes semaines à voir plein de monde et à sortir sans inviter ta date, en lui disant que tu n’as vraiment pas eu le temps, c’est ordinaire. Pour créer une relation harmonieuse, il faut savoir comment diviser ta vie sociale, professionnelle et amoureuse de façon équilibrée.

Et puis, si tu n’es pas prêt(e) à faire quelques petits efforts par-ci par-là pour t’améliorer et devenir une meilleure personne, tu peux toujours courir!

Source de l’image de couverture: Unsplash
-->
Un article de
Catherine Doyon's Avatar
Catherine Doyon

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

L'âme d'une enseignante