Si tu penses que de partir avec ton sac à dos et ta formation de port d’armes à feu dans un pays où une guerre sévit changera quelque chose, alors tu n’as rien compris. C’est beaucoup plus compliqué que ça. Et présenter ton périple comme un acte de bravoure sur les réseaux sociaux prouve que tu n’as pas conscience de ce qui se passe réellement.

C’est un peu comme ces gens qui décident d’aider un sans-abri, mais documentent le tout sur les médias sociaux avec des photos et des « voici ce que j’ai fait pour aider cette personne. »

L’authenticité du geste ne s’arrête-t-elle pas au moment où l’on ressent le besoin d’en recevoir l’éloge ?

Arrêtons de ramener tout à nous. Ce n’est pas à propos de nous. Il ne nous appartient pas de nous approprier le martyre des autres et d’en faire le sien. Tu auras beaucoup de chances de poser un geste qui peut faire la différence à petite échelle, mais n’essaie pas de conquérir le monde pour un « like » ou par manque de sens à ta vie.

Profiter des malheurs des autres pour devenir un « héros » de plate-forme se fera de manière très inconsciente, mais se fera tout de même. La vérité c’est que ces gens-là ne t’ont pas demandé leur aide et n’ont probablement pas besoin de ce que tu leur offres. À la limite, cela rendra leur situation plus difficile si tu t’en mêles de façon invasive.

Je ne sais pas à quel moment l’homme a commencé à croire qu’il pouvait se faire roi du monde en agissant seul, mais il se ment à lui-même depuis. Il n’en tient pas qu’à nous seuls de décider. C’est frustrant de ne pas pouvoir faire quelque chose de concret LÀ, MAINTENANT et TOUT DE SUITE. Mais c’est une réalité que tu devras assimiler. Nous ne sommes pas des géants, et il faut s’unir, travailler ensemble pour cheminer.

La plupart des personnes souffrantes des injustices humaines ou des conséquences de catastrophes naturelles peuvent toutefois être aidées considérablement avec la mise en place de programmes d’aide. Il se trouve que le Canada a déjà pensé à toutes ces choses que tu souhaites peut-être faire de bonne volonté pour donner un coup de main, mais elles sont basées sur de réels besoins et des statistiques de terrain menées par des professionnels. Et il t’est permis de contribuer à ces programmes d’aide de façon silencieuse même si ce n’est peut-être pas le type de reconnaissance que tu souhaites dans l’immédiat. Aider, c’est aussi une vocation.

N’oublie pas que l’important, c’est de le faire, non pas pour te donner bonne conscience, mais surtout par empathie et bienveillance envers ta planète et ses habitants.

Garde en tête que, pour aider dans une ville qui est plus rapprochée de toi, de nombreux programmes sont disponibles (aide alimentaire, refuges pour sans-abris…) et une recherche rapide pourra te diriger vers un centre de ta région si tu souhaites y contribuer. Si tu préfères porter de l'aide ailleurs, voici quelques liens qui pourront mieux te renseigner sur l’aide internationale :

Nous travaillons tous pour être de meilleures personnes. Pour y arriver, ne néglige pas de chercher les bons renseignements aux bons endroits avant d’intervenir. Nous sommes souvent impulsifs et dirigés par nos émotions lorsque quelque chose nous touche, mais il faut parfois prendre un moment pour penser avant de mettre en place les actions optimales à poser.

Image de couverture par Jon Tyson

Les plus populaires

Accueil