J’en avais entendu parler, mais jamais je n’aurais pensé que ces épisodes allaient autant me captiver. Si tu n’y connais rien (ou presque) de la monarchie britannique, comme je l’étais avant de complètement regarder en rafale les quatre saisons en quelques jours, la perspective de visionner des épisodes et des saisons sur la reine Elizabeth II et sa vie ne t’intéressera probablement pas plus que cela.

Et ça serait certainement une erreur si tu ne donnais pas une chance à cette série. Pourquoi une erreur? Voici pourquoi tu te dois absolument de visionner les quatre saisons de The Crown.

Des décors et des paysages à faire rêver, une qualité photographique impressionnante

Si tu n’as pas encore visité le Royaume-Uni, c’est une destination que tu vas certainement mettre sur ta liste après avoir regardé quelques épisodes de la série. Buckingham Palace, le Château de Windsor pour l’Angleterre, le Château de Balmoral en Écosse, les vallées, les cours d’eau et les collines d’un vert saisissant, le tout sur une balade à cheval, et j’en passe, te feront réaliser qu’il y a tant à voir sur la grande île.

The Crown ne se passe pas seulement au Royaume-Uni. La série te transportera notamment en Méditerranée, au large des côtes de Malte, dans un safari au milieu des éléphants et des girafes, au cœur du Kenya, et aussi loin que la très belle et légendaire Australie. Si tu cherchais de l’inspiration pour ton prochain voyage, te voilà servi!

Une histoire de fond qui te fera rattraper tes cours d’histoire

Le règne de la reine Elizabeth II est le plus long règne d’un monarque britannique: cela fait près de soixante-dix ans qu’elle est sur le trône du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord! Par sa longueur, ce règne a donc vu défiler bon nombre d’événements sociaux et politiques, que la série prend la peine de présenter, de contextualiser, voire même d’expliquer. À l'international, l'indépendance de bon nombre de colonies britanniques y est évoquée, tout comme le conflit du canal de Suez avec l’Égypte et la guerre des Malouines avec l’Argentine. À l’intérieur de la Grande-Bretagne, l’épisode sur la catastrophe d’Aberfan est sans aucun doute un des moments des plus émouvants de cette série. Une catastrophe où un glissement de terrain d’une mine a enlevé la vie à plus d’une centaine d’enfants qui étaient dans une école primaire. La série a le mérite de ne pas nous faire oublier ce moment marquant.

Des personnages complexes et qui sont tout sauf ennuyeux

C’est probablement ici que réside le point fort de cette série. La profondeur des personnages, et comment ils sont développés tout au long des épisodes, est remarquable. Leurs histoires sont tout sauf ennuyantes! Que ce soit celle du duc d'Édimbourg, mari de la reine, avec son passé difficile et tumultueux, ou celle de David, le futur Edouard VIII, oncle de la reine qui a abdiqué le trône pour épouser l’amour de sa vie. Margaret, sœur d'Elisabeth, qui est obligée de vivre à l’ombre de sa sœur aînée alors qu’elle a tout, selon elle, pour être une reine. Le prince Charles, qui lui ne semble pas avoir l’étoffe, ni l’envie, d’être roi un jour, obnubilé par son amour envers Camilla. La princesse Diana, qui doit à la fois composer avec un mari qui ne l’aime pas et des problèmes de santé: aucune de ces histoires ne laisse indifférente, et ne nous fait rappeler que dans la vie, les apparences sont souvent trompeuses.

Côté performance d'acteur, les performances de John Lithgow en tant que Winston Churchill et de Gillian Anderson en tant Margaret Thatcher, la première femme qui est devenue première ministre du Royaume-Uni, sont époustouflantes. Et tu devrais écouter la série juste pour ça.

Et la reine dans tout cela?

C’est la plus belle des surprises. Et c’est là qu’on se rend compte que la reine est une personne bien méconnue du public. En la regardant aujourd'hui dans les médias, elle nous donne l’impression qu'elle est froide et hautaine. Or la série nous la présente comme étant fille serviable, une épouse à l’écoute, une mère sensible, et par-dessus tout, une reine dévouée envers sa patrie. Puis enfin, une personne qui possède des rêves. Des rêves qui se sont réalisés, pour certains d’entre eux, mais surtout des rêves qui se sont brisés. Une destinée de reine qu’elle n’avait pas vraiment voulue, qu’elle n’avait pas été préparée à avoir, mais dont elle n’a pas eu le choix de prendre.

En fait, The Crown nous montre tout simplement que la reine n’est pas bien différente de nous.

Source image de couverture : TV Series Finale

Les plus populaires

Accueil