S’il y a bien une chose que la pandémie nous a apprise, c’est à découvrir ou redécouvrir notre province et la beauté de cette dernière. Le Québec a tant à offrir à ses habitants pour s’évader dès qu’on sort de la maison, mais on dirait que le reste de la planète continue de nous attirer. Et si on regardait à quel point les options d’escapades sont incroyables, ici ? Au début du mois d’août, je me suis donc rendue dans le coin de Sorel-Tracy avec ma mère et mon fils. On a choisi de se faire une sortie intergénérationnelle proche de l’eau pour se laisser porter par les activités du secteur.

La région sur l’eau

La région de Sorel-Tracy est sans contredit un endroit où l’eau domine avec autant le fleuve que des rivières. La ville s’est développée autour de cet élément que ce soit pour leurs industries que pour leur tourisme. Quand on regarde la berge, on y voit autant des restaurants avec une vue à couper le souffle que des usines qui utilisent la voie navigable pour transporter des marchandises. Ces deux réalités cohabitent sans heurts, c’est ce qui étonne le plus.

Pour nous laisser porter par l’eau, nous avons pris une croisière avec Statera au cœur des îles de Sorel. Ces îles, séparées par de petits canaux, sont porteuses d’histoires et permettent à plusieurs habitants d’avoir un chalet isolé. Autrefois habitées en toutes saisons, la plupart ne le sont plus comme les inondations y sont fréquentes. Protégées pour leur caractère unique, on ne peut plus s’y installer sauf dans une des habitations existantes. C’est beau de voir ces petites maisons en bordure de l’eau, souvent modestes, qui regorgent de charme.

Pendant la croisière, je me disais sans cesse combien j’aurais aimé avancer dans les canaux entre les îles par moi-même que ce soit en canot, en kayak ou en planche. Je me voyais y faire du sport et être en connexion avec la nature qui m’entoure. C’est possible ! Grâce à Passion Planches, nous avons pu faire de la planche à pagaie. Ce qui est fort agréable, c’est que selon les canaux, les courants sont plus ou moins forts. Il y en a donc pour toutes les capacités physiques ! Paul, du haut de ses 14 mois, est même venu avec moi ! On peut louer l’équipement ou arriver avec son embarcation personnelle et seulement payer le frais de mise à l’eau ! À découvrir !

La région sur la route

La région est aussi un endroit idéal pour les amoureux des routes que ce soit pour un roadtrip que pour une balade à vélo. Nous avons grandement apprécié de loger le long de la rivière Richelieu entre Saint-Ours et Sorel-Tracy. On y voit de vieux villages où le temps semble s’être arrêté, des grands champs et des maisons coquettes. Ça donne envie de s’arrêter maintes fois comme on l’a fait devant un champ de tournesols.

La région en forêt

La forêt n’est pas étrangère à ce coin de pays non plus ! Nous nous sommes d’ailleurs rendus au parc régional des Grèves pour faire une randonnée entre les grands conifères et une tourbière. Le sentier était bien aménagé pour les visiteurs de 14 mois comme pour ceux de 70 ans. C’est idéal pour y en apprendre plus sur les arbres et la flore locale !

En plus de toutes nos activités, nous avons eu la chance de dormir une nuit dans une tente Otentik, faisant face à l’eau, au Lieu historique national du Canal-de-Saint-Ours. Quel bel endroit pour s’amuser en famille avec un feu de camp tout près d’une écluse historique ! L’endroit ne compte que six tentes, on est donc certain du calme.

Manger la région

Le restaurant Écluse no.10 à Saint-Ours nous a reçus pour un souper et un déjeuner. Quel endroit charmant qui accueille autant les campeurs que les habitants du coin et les cyclistes ! Torréfacteur, leur café à lui seul, vaut le détour. C’est un petit joyau sur le long de la rivière Richelieu qui ne demande qu’à être découvert. Le couple propriétaire revitalise le village ! Nous avons aussi pu déguster d'autres délices au casse-croûte laitier Charlotine, au restaurant le Belvédère, à la crèmerie du Cabaret des Années folles et à la pâtisserie Aveline.

La région côté culture

Finalement, je ne pensais pas être aussi impressionnée par le Centre des arts contemporains de Sorel-Tracy. Tout nouveau musée au cœur du centre-ville, il permet gratuitement de découvrir de l’art moderne. Ce n’est que le début de cet arrêt culturel puisqu’on ouvrira sous peu un café et une brasserie avec une terrasse sur le fleuve. La visite demande une trentaine de minutes et permet de découvrir des artistes étonnants !

Les plus populaires

Accueil