Faits Vécus Mode & Beauté

Au blogue Le Cahier, on valorise les opinions diversifiées. On souhaite être une tribune pour nos collaboratrices et collaborateurs afin qu’ils s’expriment sur les sujets de leurs choix. La seule règle est de ne pas tomber dans le manque de respect ni dans une discrimination de n’importe quelle sorte. Récemment, il y a eu tout un émoi concernant un look adopté par notre fondatrice et rédactrice en chef : Camille Dg. Nos abonnés ont commenté en grand nombre leur opinion sur le décolleté plongeant qu’elle arborait avec style. Jusqu’ici, aucun problème. Tout le monde a droit à son opinion et nous savons pertinemment que c’est impossible de plaire à tout le monde. Par contre, nous fûmes très surprises, Camille et moi, de l’intensité des commentaires reçus. Sans nommer qui que ce soit, notre but n’étant pas de pointer du doigt, des messages comme…

« Après elle va se plaindre que les gars la regarde dans son décolleté »

« En tête à tête avec ton chum OK sinon c’est pas vraiment élégant même un peu trop provocateur. Pauvre elle j’espère qu’elle est bien payée pour être assise sur du béton dehors par une journée d’hiver »

« Est-ce qu’on aurait proposé la même chose pour un homme? Si la réponse est non, vous avez votre réponse pour une femme. »

Renchéri par…

« Vous ne comprenez pas, je crois. Ce genre de veston « sexiste » n’existe pas pour les hommes. Pourquoi vouloir mettre en évidence les seins d’une femme alors qu’on ne le fait pas pour un homme? »

Camille dg DécolletéÀ lire ICI

Évidemment, Camille est la fondatrice et rédactrice en chef du blogue Le Cahier comme vous le savez et comme je l’ai mentionné plus haut. Donc, la question de « j’espère qu’elle est bien payée » ne s’applique pas. N’importe qui qui connaît un minimum Camille sait qu’elle est pleinement libre de ses choix et qu’elle adore oser dans ses looks. C’est justement ce qu’elle a fait encore une fois, sans se douter des commentaires que cela allait engendrer.

Le féminisme

Ah, ce mot qui fait peur à plusieurs sans aucune raison! Camille et moi trouvons très important de parler de féminisme. Le Cahier est lu par des femmes en grande majorité et nous y couvrons tous les sujets possibles. À travers nos articles, nous tentons de témoigner d’ouverture, d’émancipation de la femme et de liberté de choix. Mais nous savons très bien que ce n’est pas nécessairement où la société est rendue dans sa manière de représenter la femme.

Le fameux décolleté

Une femme, tout comme un homme, peut porter ce qu’elle veut. Par la suite, si des gens n’aiment pas comment cette personne est habillée, c’est tout à fait correct. Par contre, il faut se poser une question importante :  «Pourquoi est-ce que je me sens aussi choquée par la tenue d’une femme ? ». Parce que, dans les faits, le look d’une autre personne ne devrait pas impacter ta propre existence. Ce qui ressort souvent d’un tel discours, c’est que les femmes ne doivent pas s’habiller de telle manière, parce que c’est trop sexy, voire vulgaire ou parce que cela veut dire que ces femmes ne se respectent pas. Dans notre société, nous pensons que la sexualité, c’est mal. Que de s’habiller sexy, c’est mal. Que d’être fière de son corps et de son charme, c’est mal.

Pouvons-nous sortir de la mentalité religieuse où la femme ne peut être que deux choses : la Madone ou la Putain? Pouvons-nous en revenir? Pouvons-nous représenter la femme telle qu’elle est : forte, sexy, intelligente, sensible, belle, gentille, rusée, drôle, gênée, exubérante, mystérieuse, … Bref, vous avez compris. Vous pourriez y ajouter tous les adjectifs de la Terre. Parce que la femme ne peut pas être réduite à deux extrêmes.

Une femme, c’est libre.

 

-->
Un article de
Annie Robitaille's Avatar
Annie Robitaille

Diplômée de l'UQÀM en relations publiques, Annie ne se doutait pas qu'elle allait se retrouver de l'autre côté de la force, soit de représenter elle-même...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Cirque du Soleil : Rigolo et merveilleux CORTEO