Style de vie

La pression de performance lorsqu’il est question de sexualité est omniprésente dans les relations intimes, grandement influencée par l’industrie de la pornographie et les médias plus généraux. Pourtant, l’orgueil va contredire l’aspect de laisser aller que les pratiques sexuelles et la sexualité tentent d’apporter à un individu.

En fait, pour permettre au corps de vivre au maximum les sensations présentes dans une relation sexuelle, il est important que notre tête soit dans la même ambiance. Pour cette raison, on dit en fait que le cerveau est l’organe le plus érotique du corps humain. Notre tête est en fait le déclencheur de notre désir et notre plaisir sexuel, il nous permet de pouvoir ressentir des sensations plus fortes s’il est relaxé au maximum, par exemple.

Or, l’orgueil peut venir parfois nous bloquer sur certains aspects d’une relation ou des pratiques sexuelles, ce qui vient diminuer notre satisfaction personnelle. Le fait d’être entêté à penser qu’on connait tout sur la sexualité et qu’on n’a rien à apprendre peut faire en sorte qu’on passe à côté d’une nouvelle information qui améliorera notre sexualité.

banane sexualitéSource image : Unsplash

Dans le cadre de mon travail, j’entends souvent des réticences à vouloir apprendre davantage ou une gêne à s’informer sur la sexualité, parfois par orgueil. Bien personnellement, même en tant que bachelière en sexologie, je ne considère aucunement tout savoir et je crois qu’il y a toujours une nouveauté à apprendre sur la sexualité. De fait, mettre son orgueil de côté peut seulement être bénéfique pour soi et sa/son partenaire.

Que ça soit de demander les préférences d’un individu ou bien de se renseigner sur ses propres préférences, je crois qu’il est important de ne pas avoir de pensées telle que «Ah non moi je connais ça, pas besoin d’en savoir plus» ou bien «Ah non, nous ça va bien nos affaires, pas besoin de conseils». J’aimerais rappeler en fait que la sexualité reste un sujet tabou et donc fait en sorte que chacun a une réalité complètement différente.

Je crois qu’en parler davantage dans des environnements éducatifs peut n’être que bénéfique pour les personnes ou le couple en question. Aussi, le fait d’en parler avec son/sa partenaire peut aider à augmenter la satisfaction des deux individus puisque ça permet d’être toujours plus à l’aise et de découvrir le corps de l’autre plus facilement.

Parce qu’on va se le dire, ce n’est pas parce qu’on a des relations sexuelles avec une personne qu’on est pourtant 100% à l’aise de s’en parler. C’est pourquoi enrayer son orgueil ou bien le diminuer dans les aspects relationnels peut aider à contrer des malaises ou des inconforts autant avec un/une partenaire qu’on connait très bien ou un peu moins.

Essayez, et vous verrez que moins d’orgueil = plus de plaisir at the end of the day!

Source image de couverture : Unsplash
-->
Un article de
Laurianne André's Avatar
Laurianne André

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Lettre à toi, celui qui est parti avec mon coeur