Faits Vécus

Faut l’avouer, on s’est tous déjà sentis « pas à sa place » quelque part, ou avec des gens. T’as beau être pragmatique et raisonné, y’a cette petite chose invisible qui fait que t’es pas toujours bien, ni à la bonne place, ou avec les bonnes personnes. J’apprécie mes moments quand même, et je crois que les gens apprécient ma présence aussi, mais je n’ai jamais eu l’impression d’être dans le top de la liste de la fille à rappeler pour la prochaine soirée mettons. Pourquoi? Aucune idée, est-ce que j’ai vraiment besoin d’une raison? J’ai rarement eu le sentiment que j’étais à ma place nulle part bien que j’aie beaucoup d’amis et que j’aime sortir, mais j’ai rarement l’impression que je reçois autant que je donne. Surement que je ne perçois pas les choses telles qu’elles sont vraiment non plus, peut-être aussi que je me sens de cette façon parce que je me suis toujours sentie différente, who knows?

Qu’on le veuille ou non, on juge, on se fait juger. Les gens nous perçoivent d’une façon, vous supposes des sentiments, une naïveté, pense que vous ne voyez pas la réalité telle qu’elle est. Qui peut leur en vouloir? On perçoit les choses en fonction de nos valeurs, de notre vécu, de nos besoins et envies. J’ai une haine envers les religions parce qu’elles imposent une façon d’être, de penser et de croire, je ne peux pas me résoudre à obliger les autres à penser et agir comme moi non plus. Je ne peux réduire la discussion et le débat au silence, je ne peux empêcher les gens de vivre et de s’exprimer, de faire ce dont ils ont envie. Je veux vivre sans être juger, sans qu’on m’impose ou me suppose, je veux juste me sentir à ma place, comme JE le sens.

Mais peut-être que j’en n’ai pas vraiment de place. Certaines personnes semblent tellement certaines de ce qu’elles veulent faire de leur vie, des fois je me demande si elles ne devraient pas déroger de leurs certitudes un peu et s’ouvrir au monde; Joe Gardner et 22, dans Soul, nous l’ont si bien démontré. J’aime voyager seule pour cette raison ; t’es partout sauf chez toi, et tu te sens tellement plus à ta place, tellement libre, en paix. T’as pas l’impression qu’on te parle par principe mais par envie, qu’on reste avec toi pour avoir du fun et vivre, plutôt que par habitude. Partir autour du monde seule; le rêve.

J’ai peut-être une place partout aussi en fait, un p’tit racoin dans la vie de tout le monde. Je ne serais jamais la queen nulle part ou à personne, mais je suis certainement une part de tout le monde, partout.  Je n’aurai jamais une bouteille de vin à mon nom, avec ma place réservée sur les tablettes, je risque d’être B.O. souvent. Mais j’aurai laissé une petite trace de moi tout au long de ma vie, un peu partout, à un peu tout le monde, et je l’espère, avec un petit sourire en coin quand on pensera à moi.

Je n’ai peut-être pas mal place nulle part, mais je fais certainement partit de ce monde, et ce monde, j’y serai bien, un racoin à la fois.

 

Source de l’image de couverture : Unsplash

 

-->
Un article de
Jo's Avatar
Jo

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Star Acadmémie : Entrevue avec la talentueuse Lunou Zucchini