Style de vie

Le gouvernement a pris parole dernièrement par rapport à son inquiétude face à la santé mentale des gens en confinement en réaction à la terrible tuerie à Québec lors de l’Halloween et a recommandé de s’assurer d’aller rendre visite aux personnes vivant seules. Mais, jusqu’à présent, il avait pourtant véhiculé de limiter les rapports avec les personnes avec qui nous n’habitons pas, or les personnes seules aussi à quelques conditions d’exceptions à la règle. Puis, de ce fait, plusieurs pétitions circulent présentement sur les réseaux sociaux, en outre, afin de rendre accessibles les soins professionnels psychologiques pour l’aide à la santé mentale.

Tout cela pour dire, que les signaux sont clairs que les gens sont isolés dû aux conditions imposées par le gouvernement pour gérer la pandémie et ce n’est que seulement à ce point-ci que le gouvernement considère la santé mentale de sa population ? En fait, ça fait des années et des années que la santé mentale n’est pas considérée en société par le gouvernement, et je trouve cela dommage qu’on doit attendre de tels éléments déclencheurs pour prouver que c’est important.

covid isolementSource image : Unsplash

La réalité présentement c’est que la plupart des gens sont confinés à la maison, ayant comme sortie principale des commissions essentielles ou bien des marches à l’extérieur pour se dégourdir les jambes. Le travail, l’école et la vie de famille sont maintenant vécus dans un seul endroit, soit la maison, le foyer familial. Donc, il est devenu difficile de faire les coupures entre les différents aspects de nos vies et d’avoir des pauses pour se retrouver. Cela peut avoir des répercussions sur notre santé mentale et le gouvernement devrait, selon moi, pouvoir offrir des services faciles, accessibles et gratuits avec la carte d’assurance maladie pour l’avenir de notre société.

Sinon, l’isolement est présent aussi puisqu’on a une impression de déjà-vu sur les journées de travail/école à la maison qui défile. On se lève, on déjeune, on va à notre bureau, on dine, on va à notre bureau, la journée finit et nous restons à la maison pour éventuellement aller nous coucher et recommencer le lendemain. Ce qui est difficile au point de vue de la pandémie, c’est qu’on a pris de nouvelles habitudes et que maintenant sortir pour certains peut avoir l’air d’être une tâche, juste de s’habiller avec d’autres vêtements qu’un pyjama est un effort. Je ne crois pas qu’il y a de recette miracle pour bien traiter sa santé mentale présentement dépendamment de la situation de chacun.e, par contre je crois que de prendre soin de soi et de rester discipliné ne peut qu’aider.

Bref, de se pousser à aller dehors prendre des marches, à continuer de se faire des petits plaisirs comme commander au resto et faire des activités qui respectent les conditions du gouvernement. Continuez de faire des soirées Zoom ou Facetime pour rester en contact avec vos proches! Commencez des nouveaux projets à la maison, apprenez des nouvelles recettes, commencez à faire des cours de yoga en ligne, trouvez des façons de vous sortir de votre routine et de vous stimuler !

Même si vous ne ressentez pas nécessairement les effets de l’isolement, il est bien là et il vaut mieux, selon moi, prévenir que guérir!

Source image de couverture : Unsplash
-->
Un article de
Laurianne André's Avatar
Laurianne André

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

'' I don't wanna be anything other than me ''