On dit souvent que l’on devrait être notre propre meilleur ami, mais pour moi, il y a un hic. Ce hic, pour moi, c'est mon corps, ma propre enveloppe corporelle.

Afin de m’aider à avancer, j’ai décidé d’écrire. De lui écrire, directement.

Cher corps,

Ce matin je te regardais dans le miroir et je t’ai jugé, durement. J’avais les yeux humides.

Cher corps,

Je voudrais te demander pardon pour toutes ces fois où je t’ai mal traité.

Toutes ces fois où je culpabilisais à l’idée de manger, par peur de te voir te modifier.

Cher corps,

Je voudrais t’accepter, mais la tâche est tellement ardue.

Cher corps,

Qu’est-ce que j’aimerais te regarder et t’adorer. J’aimerais tellement te trouver magnifique malgré les imperfections.

Cher corps,

Pourquoi mon enveloppe corporelle peut-elle me faire souffrir ? Dis-moi, as-tu la réponse ? Car cher corps, je suis tannée.

Cher corps,

Nous travaillons dur, ensemble, pour que nous puissions cohabiter.

Cher corps,

Je dois quand même te remercier, je pense, car dans mes grands moments de vulnérabilité, tu es là. Tu es toujours là.

Cher corps,

Je sais que ce n’est pas facile, je sais que tu aimerais changer, plus vite, mais cher corps donne-toi du temps. Donne-nous du temps.

Cher corps,

Aide-moi à m’accepter.

Cher corps,

Si tu savais comme j’ai hâte de te regarder et t’aimer et te chérir.

Cher corps,

Je te promets d’essayer fort, chaque jour, un peu plus.

Cher corps,

Un jour je dirais adieu aux larmes en te regardant et tu pourras observer un sourire sur mon visage… Je te promets que ça s’en vient.

À toutes celles pour qui l’acceptation de leur enveloppe corporelle est difficile, je te vois, je te comprends et tu n’es pas seule. 

Ah, j’oubliais : TU ES BELLE. Mets tes plus belles lunettes et vois-toi comme un diamant brut, mal taillé peut-être, mais éclatant de beauté.

Xxx

Image de couverture par Jana Sabeth

Les plus populaires

Accueil