Faits Vécus

Mercredi 15h22, je regarde le temps passer depuis le début de la journée. Je suis fatiguée. J’ai mal dormi. Hier soir, j’ai pleuré. J’ai pleuré, car je ne suis pas capable de lui parler. Incapable de lui exprimer mes sentiments de peur qu’il soit déçu de moi, de peur qu’il pense que toutes les filles sont pareilles (des criss de folles). Pourtant, la seule chose dont je suis en manque en ce moment est de sa tendresse.  Il est devenu distant depuis quatre semaines. Il est l’homme le plus respectueux que je connaisse. Il est à la maison et il ne me fait pas ressentir qu’il ne m’aime pas. Au contraire, je ne l’ai jamais autant senti amoureux de moi. Mais physiquement, je le sens loin.

Je n’ai pas eu beaucoup de VRAIES relations. Au total, j’en suis à ma troisième.

La première, je l’ai connue à 15 ans, mon corps, nos corps, ont changé avec le temps et notre idéal de couple aussi. Il m’a trompée et cela m’a détruit. J’ai reconstruit l’estime de moi en essayant de me faire aimer, par le sexe, et j’ai eu mal. J’ai compris qu’il fallait s’aimer soi avant de pouvoir se faire aimer. J’ai rencontré le deuxième qui avait besoin d’un pansement familial.  Je pensais que c’était le bon, j’essayais de former une famille avec sa fille et lui, et nous essayions d’avoir un enfant.  Cela ne fonctionnait pas et ça me peinait énormément. Il m’a laissé, car il ne se sentait pas à la hauteur de mon amour. Parce qu’il ne pouvait me donner ce que je méritais.

Source image: Unsplash

Puis j’ai déprimé, j’en voulais à la vie de me faire passer par autant d’épreuves. Jusqu’au jour où j’ai appris que je pouvais être heureuse par moi-même.  J’ai vécu quelques mois en ne pensant qu’à moi et où j’étais bien de faire ce que j’avais envie quand j’en avais envie. Puis le troisième est entré dans ma vie.

Celui-là a fait en sorte que tous les deux on prenait notre temps. Tous les deux on avait réappris à faire confiance à l’autre ou on avait accepté que chacun avait besoin de moments pour soi et c’était bien correct.  Le temps à fait en sorte qu’on s’entend super bien.  En presque un an, on ne s’est pas chicané. Tout roule comme sur des roulettes donc pourquoi ne pas habiter ensemble officiellement?  On signe le bail et la routine s’était installée.  La température est endormante et notre couple aussi.  Je l’aime de tout mon cœur mais j’essaye de le faire sortir et je pense que je ne l’intéresse plus. Puis le temps fait en sorte qu’on habite ensemble, qu’on s’aime, mais qu’on ne se désire plus… Je constate le problème et je lui demande si c’est moi qui a fait quelque chose afin de pouvoir modifier la situation ou si tout est ok. Il me répond que ce n’est pas moi, mais qu’il ne sait pas ce qu’il a. J’angoisse. Vais-je confirmer le fameux jamais deux sans trois.  Ma relation va-t-elle se terminer encore sans que j’aille compris ce qui c’était passé? Je suis incapable de m’exprimer et de lui dire que je ne vais pas bien. Que le manque de toucher me rend insécure.  Je me sens moins attirante quand pourtant je ne me suis jamais autant sentie femme de toute ma vie.

femme sur le côtéSource image: Unsplash

Cela se peut-il que le problème ne vienne vraiment pas de moi? Il a grossi, vieilli, il ne se sent pas en forme et encore moins sur son X de la vie. Suis-je à la mauvaise place au mauvais moment, ou suis-je dans un épisode passager de dépression? Je n’en ai aucune idée et cela m’attriste. Comment faire en sorte de lui poser des questions sans qu’il se sente attaqué? Pourquoi ai-je si peur de lui dire que je vais mal? A-t-il toujours écouté ce que j’avais à dire?

L’incertitude dans un couple est le pire des moments à vivre et fait en sorte que l’on devient anxieux pour n’importe quelle raison.

Il faut s’ouvrir et sortir ce que l’on ressent sans avoir peur de se faire laisser.  De toute façon, s’il nous laisse, car on s’exprime c’est qu’il n’en vaut pas la peine. Essayer de parler à une amie ne fait pas en sorte qu’on règle la situation, mais au moins ça nous aide un peu à trouver les mots pour la vraie conversation. Avoir le courage de m’exprimer, de dire comment je me sens, c’est le facteur commun de tous mes échecs en couple. La meilleure clé pour un couple en santé c’est la communication, alors go je me lance et on verra où ça nous mène.

-->
Un article de
Vanessa St-Jacques's Avatar
Vanessa St-Jacques

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Le Met Gala 2019 : la soirée où tout est permis