Faits Vécus

Je ne pensais jamais écrire un article d’opinion, mais je crois qu’il le faut. Ah! le jugement facile à l’ère des réseaux sociaux! Pas facile, hein?

D’aussi loin que je me souvienne, je n’ai jamais vécu ou fait subir à qui que ce soit mes propres jugements envers une personne à voix haute, de face à face. Je me doute que c’est probablement dû au respect que j’ai pour le monde et de la manière dont j’ai été élevée (thank God!).

C’est sûr que de juger quelqu’un derrière mon écran, de lui écrire, très peu pour moi! Je ne dis pas que je ne verbalise jamais, de quelque manière que ce soit, ce que je pense, bien au contraire. Et que ce soit de manière virtuelle ou de vive voix, tout est une question d’équilibre.

Ce à quoi je veux en venir c’est que je ne pensais pas me faire juger si facilement sur les réseaux sociaux. J’ai effleuré un peu le sujet dernièrement sur mon profil personnel, et quelques personnes m’ont répondu ne pas voir cette méchanceté gratuite. Je ne pensais pas la voir non plus. Elle m’a été imposée, par messages privés. Yes madame!

Source image : unsplash

Je suis présente sur Facebook depuis 2007. Au départ, presque tout était positif et plusieurs personnes partageaient des photos et anecdotes de leur quotidien. Mais en 2019, ça l’air que tout ça a changé!

Il ne faut plus être trop présent, mais il ne faut pas être trop absent non plus.

Il ne faut pas trop partager de trucs sur son profil, mais il faut quand même montrer qu’on est vivant.

Il ne faut pas trop publier de photos joyeuses de nous, on pourrait passer pour des narcissiques.

Il ne faut pas trop souvent changer sa photo de profil.

Et ça aurait l’air que j’aime un peu trop la bouffe et que mes photos sont omniprésentes sur mon mur!

Oui, oui! Je me suis fait dire toutes ces choses-là en message privé! Je pourrais vous mentir et vous dire que ça ne m’atteint pas! Mais encore là, très peu pour moi de ne pas être franche! Il me semble que les réseaux sociaux, c’est fait pour partager. Partager nos bons coups comme nos moins bons. Partager ce qui nous plait.

Désormais, quand je me connecte et que j’ai le goût de liker ou de partager quelque chose, j’ai toujours une petite voix que me dit « Ai-je trop fait ceci ou fait cela aujourd’hui? ». Comme si la vraie vie n’était pas assez compliquée comme ça, il ne faudrait pas en rajouter sur la vie virtuelle non plus. Je n’ai pas le goût de me poser mille questions avant d’écrire quelque chose sur Facebook. Mais c’est rendu comme ça. On doit presque devenir des fantômes et ne pas faire trop de bruit, de peur de déranger. Mais déranger qui au fait ? Je me pose la question ! Ces messages privés que j’ai reçus, ce sont des personnes que je connais, des amis à moi !

Ce que je voudrais leur dire, et à vous aussi, c’est que si vous en êtes rendus à écrire à des gens que vous aimez, ou que vous suivez sans même les connaître personnellement dans la vraie vie, posez-vous la question à savoir si les réseaux sociaux sont faits pour vous.

Moi je n’ai jamais jalousé personne sur internet, je suis plutôt du genre à m’inspirer au lieu de critiquer. Que voulez-vous, je suis faite de même ! Je vois toujours le bon côté des choses avant tout. La mode d’écrire tout ce qu’on pense sur internet, je ne la suis pas et je ne ferai jamais partie du lot. Et si c’est ça être in désormais, et bien moi je tire la plug!

Source image : unsplash

J’ai hésité avant d’écrire tout ça. Ce qui m’a décidé à le faire c’est le vidéo sur YouTube de 2 filles Ordinaires! Et pour moi elles ne sont pas ordinaires, mais extraordinaires ! Je me rejoins beaucoup dans leurs propos. Et si mon opinion des réseaux sociaux vous rejoint, et même s’il vous fait grincer des dents, je vous invite à écouter leur vidéo « real talk; santé mentale et réseaux sociaux » Enjoy!

Au final, j’ai tapé ce texte. Je me suis dit : « Bah! Tant qu’à me faire juger, aussi bien dire ce que je pense une bonne fois pour toutes! »

-->
Un article de
Valérie Goulet's Avatar
Valérie Goulet

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Avengers 101: Par où commencer