Sport & Santé Style de vie

Bien assise dans un café pour étudier, je me fais attaquer de tout bord tous côtés par le virus. D’abord, par mon téléphone qui ne cesse de sonner: ma sœur qui raconte que les école menacent de fermer, mon frère qui s’inquiète au sujet de nos parents qui sont en voyage et qui nous apprend que son événement de cinéma est annulé en raison de la décision récente du gouvernement d’interdire les rassemblements de plus de 250 personnes. Sans compter mes copains de France qui prennent des nouvelles en me demandant directement : « Et puis le virus chez vous? Y a-t-il beaucoup de cas? » Tout en essayant de me concentrer malgré tous ces messages, j’entends les deux groupes des tables à mes côtés qui discutent du fameux virus. Semble-t-il que ce fameux virus est une vedette aujourd’hui. Mais une vedette qui est perçue comme une menace démesurée de laquelle personne n’est à l’abri.

J’ai décidé de mettre les faits sur papier et d’aborder le sujet de la vedette dans un but de rationalité pour te rassurer et te dire ce qu’il en est.

Commençons par définir qui est notre virus vedette. Le coronavirus ne s’attrape pas en buvant de la Corona. Il a seulement un nom similaire. En fait, on lui donne un nom de code, soit la COVID-19, parce que c’est un virus de la famille des coronavirus. Ce sont des virus qui ont une forme de couronne lorsque vus au microscope, de là le « corona » qui vient du mot « couronne ».

Pourquoi fait-il aussi peur, ce virus à couronne?

Un virus est un agent infectueux qui a besoin de se loger dans un organisme vivant, un humain dans ce cas-ci, pour y vivre et se développer. Le virus entre dans nos cellules et y fait son nid. Il peut affecter plusieurs cellules dans notre corps, donc plusieurs fonctions de notre corps, selon le type de virus.

Le problème, c’est qu’un virus ne se guérit pas en tant que tel. Ce n’est pas comme une bactérie que l’on peut traiter avec des antibiotiques. Un virus, on peut le prévenir avec un vaccin. D’ailleurs, un vaccin, c’est un peu comme un clonage de la molécule du virus que l’on injecte dans le corps pour que le système immunitaire s’entraîne à le reconnaître et le combattre. Donc un vaccin prépare le corps à se protéger contre un virus X ou Y et prévient, diminue les risques de contracter le virus. Une fois qu’on a reçu un vaccin, contre la grippe H1N1 par exemple, les risques de contracter la grippe H1N1 sont tellement minimes qu’on est protégé.

Donc, ce qui fait peur avec le COVID-19, c’est qu’il n’y a pas de vaccin connu à ce jour, pas de remède de prévention ou de guérison existant pour ce nouveau virus. On parle de nouveau virus parce que selon des analyses, c’est tout récent qu’on l’a identifié, celui-là.

Oui, un virus peut apporter beaucoup de complications médicales et voir même causer la mort. Petite nuance ici, pour qu’un virus cause la mort, il doit attaquer une personne qui a une santé dite déficiente, une santé plus fragile. On pense entre autres aux personnes âgées dont le système immunitaire est plus faible, les personnes atteintes de problèmes de santé chroniques, qui ont des troubles respiratoires, des troubles cardiaques ou des maladies auto-immunes. Ce sont les mêmes personnes qui peuvent décéder d’une grippe. La grippe est un virus et on recommande chaque année le vaccin aux personnes plus à risque de complications médicales pour prévenir la grippe, car puisque c’est un virus, elle ne se guérit pas à proprement dit. La société gère cette problématique de santé qu’est la grippe et dont on oublie beaucoup les répercussions énormes.  Au Canada, chaque année, on compte en moyenne 12 200 hospitalisations et 3 500 décès selon encyclopédie Canada.

Donc oui, la COVID-19 est un virus et on ne possède pas de remède pour le combattre et oui il se répand sur les continents, mais selon les chiffres de ses impacts actuels, ce n’est pas massif autant que la grippe qui est présente depuis des lustres.

Pourquoi le gouvernement interdit les regroupements de plus de 250 personnes ?

C’est pour limiter la propagations des bactéries et des virus, parce que les gens en se lavent pas les mains, touchent à tout, se rongent les oncles, etc. Moins on rassemble de personnes au même endroit, moins il y a de risque de propagation. C’est une mesure de sécurité. Cela ne veut pas dire que nous sommes en quarantaine.

C’est le printemps, une bonne période de partage de microbes. Plusieurs personnes ont le rhume ou la grippe et présentent des symptômes similaires à ceux du coronavirus, ce qui fait peur. Il n’y a pas de raison de partir en courant si quelqu’un éternue dans le métro. Il a y seulement lieu de prendre des mesures de prévention!

Pas de panique, il se peut qu’il y ait d’autres mesures de prévention mises en place dans les prochains temps, mais c’est le devoir du gouvernement de nous protéger. Ils font ce qu’ils peuvent. S’ils trouvent le remède miracle, ils nous le diront, mais d’ici là, respirons! Juste pas dans la face de ton voisin s’il-te-plaît.

maladie divan couverture maladeSource image: Pexels

Que faire puis-je faire pour ne pas l’attraper ?

On le craint parce qu’il est nouveau et c’est normal, la nouveauté génère le stress et la peur chez l’humain. Il n’y a pas lieu d’arrêter nos vies pour autant. Il faut être prudent. Je vais être bien plate et te rappeler de te laver les mains, de limiter tes sorties dans les lieux publics si tu es en contact avec une personne qui a la santé plus fragile ou si tu en es une toi-même. Tu peux appeler info-santé ou voir ton médecin pour savoir si certains de tes problèmes de santé te rendent plus vulnérable.

Recevoir le vaccin pour la grippe est un bon moyen pour prévenir des complications de santé. Le vaccin pour la grippe ne prévient pas le coronavirus, mais il prévient la grippe et je ne te surprendrai pas si je t’informe que grippe et coronavirus ne font pas bon ménage.

Garde-toi en bonne santé, c’est déjà beaucoup pour te protéger.

Si tu dois aller dans une clinique ou un centre de santé, évite de toucher les poignées de porte, les comptoirs et autres surfaces, lave tes mains, ne te ronge pas les ongles et mets tes vêtements au lavage en rentrant avant de t’assoir sur le divan. Généralement, tu devrais laver tes mains en arrivant dans un endroit, à la maison aussi.

Eh oui. Le mot d’ordre, c’est lave-toi les mains tout le temps.

Source image de couverture: Pexels
-->
Un article de
Laurence Campeau's Avatar
Laurence Campeau

Du haut de ses cinq pieds et quatre, Laurence sait se démarquer et pas seulement qu'en se mettant sur la pointe des pieds telle une...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Lettre à toi: celle que j'étais et que je ne serai jamais plus