Style de vie

Je ne vous en ai pas parlé avant. C’était trop difficile. Dragon est décédé le 11 novembre dernier. Jour du Souvenir… Mon pauvre Dragon qui aura été un chien de famille exemplaire. Vous avais-je dit qu’il avait été trouvé dehors et que je l’ai adopté de cette bonne samaritaine qui ne voulait pas le laisser errant? Il avait alors des fractures dentaires, des puces et il n’était pas castré. J’avais évalué son âge à deux ans. Comme mon fils. C’était plus simple. Chez moi, les animaux sont des membres de la famille et on s’engage en les adoptant à assurer leur bien-être: à titre d’exemple, quand je vais chez le dentiste, mes animaux ont leur dentisterie. Vous le saviez qu’ils ont mal aux dents comme nous et que cette douleur passe inaperçue parce que chronique? J’ai toujours pensé qu’un animal était une source de bonheur et je le vois chaque jour avec mes enfants. Les crises de larmes, les chicanes, les mauvais jours se confient souvent mieux ou du moins s’apaisent plus facilement avec un chien ou un chat. Je ne compte pas les photos des animaux que ma fille échange avec ses copines. Les animaux, c’est un sujet neutre et cool.

De plus en plus d’études démontrent que les étapes du deuil d’un animal se rapprochent de celles vécues lors du deuil d’un proche. C’est de cela dont je veux vous parler. Il n’y a aucune honte à avoir de la peine d’avoir perdu un ami… même s’il a du poil. Je sais que les amis des animaux me comprennent… pour les autres, je pense qu’il faut avoir partagé une vraie relation d’amitié avec un animal pour réellement comprendre les sentiments vécus lors de sa perte.

Une des premières étapes du deuil animalier est la négation. On refuse de voir ce qui s’est produit. On espère un retour. C’est étonnant de constater comme les étapes ne sont pas linéaires. Je me suis surprise souvent à demander à mon mari de ne pas oublier de sortir les chiens alors qu’il ne nous restait que Laos.

Les émotions se succèdent. Tristesse bien sûr, mais dans mon cas s’ajoutait une culpabilité vive, celle de ne pas avoir réussi à sauver mon propre chien. Je passe toute ma carrière à aider les animaux et leurs humains, à faire connaitre leur langage et ma profession et je sentais avoir échoué à aider mon propre chien. J’étais au centre d’urgence DMV (parce que c’était la nuit bien sûr et que la condition de Dragon nécessitait du personnel qui n’aurait pas été disponible la nuit dans mes établissements) et je constatais combien mes collègues travaillaient fort pour mon chien et pour prendre soin de moi, mais la bataille était perdue… J’ai appelé mon mari pour lui parler d’euthanasie et mon fils a crié: « Maman veut tuer Dragon ». Mon coeur a reçu 1000 coups de poignards d’un coup et même plusieurs semaines plus tard en écrivant cet article pour vous, je pleure à chaudes larmes. En arrivant à la maison, sans Dragon, c’était difficile. Pour calmer toute la famille, on s’est mis à raconter de bons souvenirs qu’on avait chacun de Dragon. Et, puisqu’il était gériatrique, au fil des années, il y en a eu beaucoup. On apprit de petites histoires faites en catimini qui nous ont fait rire (comme les pots de biscuits à chien cachés dans les chambres des enfants).

dragon chien noir et blanc

Dragon – Crédit photo: Lucie Hénault

 

Vient ensuite l’acceptation. J’ai décidé de ravoir les cendres de Dragon (un choix bien personnel) et la compagnie Créanimo m’a offert des pattes d’argiles (ce sont les empreintes de Dragon encadrées). Elles sont dans les chambres des enfants. On garde les belles photos de lui aussi sur nos murs. J’ai apprécié les bons mots de mes collègues vétérinaires qui me rassuraient sur mes choix et combien j’avais essayé fort de sauver Dragon. Au printemps, nous distribuerons les cendres de mon Boston Terrier à l’érablière de mes parents. Ce qui est étrange, c’est que je savais que j’aimais Dragon, mais pas à ce point-là. La mort de quelqu’un arrive toujours au milieu de la vie des autres dit ma mère. Et je suis capable de reconnaitre que la vie de Dragon a été heureuse.

Après la phase d’acceptation, qui, comme toutes les phases diffèrent en termes de longueur et d’intensité selon les gens, vient le moment où on est capable de se réinvestir dans une nouvelle relation. Nous avons accueilli hier un nouveau chien provenant d’un refuge. Je vous ai parlerai plus tard.

Je vous laisse sur une croyance tout à fait intime. Les anges existent, ils n’ont pas d’auréole, ils sont poilus et ont quatre pattes. C’est un grand privilège de bénéficier de leur amour et de leur loyauté. Adieu mon bon et vieux Dragon!

-->
Un article de
Lucie Hénault's Avatar
Lucie Hénault

Guidés par notre passion pour les animaux, nous formons ensemble un réseau de médecins vétérinaires engagés. Regroupés sous la bannière Passionimo, collectivement et dans chacune...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

À toi la prochaine, celle qui prendra ma place dans ses bras.