Style de vie

Mon copain m’a récemment offert le livre Le défi optimiste- 21 jours de bonheur de Rossana Bruzzone. J’étais un peu sceptique à l’idée, mais bon je me suis dit « pourquoi pas ?» Ces derniers mois, je broyais un peu plus de noir, le stress au travail, les traitements d’insémination, le manque de temps pour l’entraînement, j’étais de plus en plus irritable et je voyais de plus en plus le verre d’eau à moitié vide plutôt qu’à moitié plein. Je suis de nature joyeuse, j’essaie de semer du petit bonheur autour de moi, par contre quand vient le temps de me concentrer sur moi, je suis plutôt négative vis-à-vis ma vie, mon physique et ça a des répercussions sur mon entourage.

Source image: Unsplash

Alors j’ai décidé de lire ce petit livre et de mettre en application les défis tous les jours. Il est recommandé de recommencer le défi 21 jours, si nous oublions une journée… ce qui a été mon cas. Alors j’ai tout repris depuis le début. Ce n’est pas grand-chose, un simple petit défi, quelques fois, tu le juges banal, quelques fois tu te demandes comment y arriver, mais chaque défi apporte un brin de joie.
J’ai dû reprendre mon cycle d’injection en vue d’une deuxième insémination. J’ai pris cette nouvelle très mal, un autre échec et je me demandais comment j’allais passer à travers cet autre mois rempli de rendez-vous, de stress, de médication, de sautes d’humeur. Le premier cycle avait été très difficile pour moi, ma tête, mon corps… tous ces changements hormonaux, je ne les vivais pas bien au quotidien, toutes ces transformations ont des répercussions au travail, à l’entraînement et même dans le couple, toutes les facettes de ma vie étaient touchées.

C’est peut-être un hasard, mais le deuxième cycle a été plus facile, j’essayais de trouver le côté positif, de le prendre une journée à la fois, de penser à mon défi plutôt que de penser à mes injections.

Je suis rendue à la fin du cycle, mon défi n’est pas complété à 100%, mais je vois une différence, mon entourage voit la différence et je vous assure que de voir le verre à moitié plein est pas mal plus plaisant que de le voir à moitié vide.

C’est en prenant du recul, c’est en faisant une rétrospection qu’il est possible de voir les changements. J’étais devenue si désagréable, mon copain était devenu mon souffre-douleur et il ne le méritait aucunement. Je le remercie pour ce cadeau, la vie est une perpétuelle évolution, il faut constamment s’améliorer, s’adapter, être à l’écoute de ses besoins sans brimer les besoins d’autrui.

Essayez-le et donnez-moi des nouvelles de votre défi !

Source image principale: Unsplash

-->
Un article de
Geneviève Asselin-Demers's Avatar
Geneviève Asselin-Demers

Un mot pour décrire Geneviève : énergique. Toujours 1001 projets en tête, elle se lance toujours des nouveaux défis qu’elle complètera à coup sûr. Sportive...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Éterniser l'été avec une robe RVCA