Le 14 février, c'est le jour idéal pour que Cupidon tire ses flèches dans le cœur des amoureux. Sauf qu’il ne faut pas perdre de vue que l’amour n’est pas merveilleusement spécial un seul jour de l’année : il se célèbre à longueur de temps. 

La Saint-Valentin, au même titre qu’Halloween, Noël, la fête des Mères, la fête des Pères ou la Saint-Patrick, ne passe pas sous le radar, sur l’Internet.

Les réseaux sociaux sont bombardés de couples qui se souhaitent Happy Valentine Day en story Instagram pour montrer tout l’amour qui émane d'eux avec des autocollants ou des filtres.

Les tabloïdes recensent les sorties des vedettes en ce jour spécial, bien qu’ils le font déjà à toutes périodes de l’année, qui n’ont pas de thématique spécifique.

Les restaurants offrent un menu sous le thème de l’amour, en gonflant le prix et en réduisant la quantité dans l’assiette. (Mais bon, il n’y a pas de prix pour faire plaisir à notre chérie.)

Que dire des quantités de roses qui entrent dans les établissements scolaires? Payer une fleur un peu trop cher à son kick pour la voir se faner. Les jeunes sont plus intéressés par Tik Tok que par le soin d’une plante verte.

Bon OK, j’ai l’impression de déverser mon venin sur les couples, mais l’amour se célèbre de diverses manières sans être obligé de se manifester via une boîte de chocolat en forme de ... et de recommencer l’année suivante, par manquer d’originalité.

Je dis cela alors que je suis célibataire et qu’à chaque Saint-Valentin, je termine devant un film ou une série romantique sur Netflix, avec une grosse couverture et 2 litres de crème glacée à la fraise - nécessaire pour pleurer mon célibat et détester (gentiment, le temps d’une journée) les couples.

Image via Pixabay

Diverses origines

Le jour de la Saint-Valentin n’est qu’un jour comme les autres. Si vous pensez qu'à l’origine on vénérait un Dieu de l’amour, je suis désolé, vous allez être dégoutés des chocolats et des fleurs à vie.

Une des origines provient de la culture païenne, à l'époque de la Rome Antique. On y célébrait les Lupercales entre le 13 et 15 février. On saignait un bouc pour l’offrir en sacrifice dans la grotte où la louve avait allaité Romulus et Rémus (Les fondateurs de Rome de la mythologie romaine). Par le sang de l’animal tué, les gens de bonne famille partaient en quête de femmes dans les rues pour les fouetter avec des lanières de peau et les rendre fécondes. Également, c’est durant cette fête que les participants procédaient à un tirage au sort pour s’unir à un.e partenaire pour le reste de l’année. (Pas pour la vie!)

Sacrifice, barbarie et jeu de hasard… Que c’est romantique.

Selon la version chrétienne, on souligne le 14 février grâce à un prêtre nommé Valentin de Terni (ou Valentin de Rome). Durant ses services, il célébrait des unions malgré l’interdiction de l’empereur Claude II, le Gothique, afin d’avoir plus d’hommes non mariés à envoyer en guerre.

Il a été exécuté le 14 février en l’an 269. 

Bon, tout n’est pas déprimant, la Saint-Valentin était déjà une coutume au Moyen Âge, avant de la commercialiser à notre époque. Des jeux de cache-cache, l’échange de cartes de vœux et des processions religieuses étaient déjà en place à l’époque.

Maintenant, c’est plutôt célébré pour nos deux amours : notre portefeuille et notre ego sur les réseaux.

Image via Pixabay

Ma philosophie de la Saint-Valentin

Il n’y a pas un jour spécial pour célébrer l’amour et l’amitié qu’on porte à quelqu’un en particulier. À mes yeux, on n’a pas besoin de cibler cette date pour déverser notre amour et déprimer les célibataires (je lève la main).

Des enfants qui s’échangent des mots dans les casiers avec la fameuse question.

Est-ce que tu veux sortir avec moi ? Coche oui ou non.

Des jeunes parents qui partagent des moments au parc avec leur enfant qui rit ou qui crie sur la balançoire.

Adorable.

Des personnes âgées qui se tiennent la main le temps d’une promenade, pour voir le changement de couleur des arbres et nourrir les mésanges avec une poignée de graines pour oiseaux dans la paume de leur main.

C’est merveilleux.

Pour les célibataires, il ne faut pas déprimer.

Qui a dit que l’amour était fait uniquement pour les amoureux ? Parfois, prendre une bonne bière, jouer dans une partie de Mario Kart ou encore profiter au maximum des plaisirs de l’amitié, c'est la clé pour créer des moments mémorables.

Il faut arrêter de croire que l’amour est spécial le temps d’une journée. C'est important à tout moment. Il faut se permettre d’être avec les personnes qui sont chères à nos yeux. Il n’est pas nécessaire d’acheter des cadeaux à des prix absurdes pour prouver notre amour.

Dire « Je t’aime » est vide de sens quand la majorité des personnes se reposent sur une seule journée.

Parfois, de simples gestes et d’autres paroles suffisent pour montrer la puissance et la passion de l’amour qu’on porte envers autrui et pour notre âme sœur.

Photo de couverture par Takmeomeo via Pixabay

Les plus populaires

Accueil