Style de vie

Quand je regarde autour moi, je constate qu’encore aujourd’hui, la séparation des tâches ménagères n’est pas égale dans une maison, faisant surtout référence à un couple hétérosexuel. Parfois, j’ai l’impression qu’on banalise le sexisme, mais en fait il est encore bien présent aujourd’hui. Puis, avec l’éducation que nous avons aujourd’hui sur les rôles sexuels, je trouve dommage que la séparation des tâches de maison reste pour la plupart majoritairement faites par les femmes.

Puis, vous me direz, mais certaines femmes aiment le faire, alors pourquoi pas ? Je suis tout à fait d’accord. Je parle plus pour les femmes qui le font et vont s’en plaindre dans le dos de leur partenaire, qui sont comme prises dans cette situation sexiste. Je ne dis pas non plus que l’homme qui ne fait pas les tâches à la maison veut mal faire, peut être que c’est ainsi qu’il a été élevé dans sa maison familiale, par exemple. Ce n’est pourtant pas une justification pour autant.

Je crois que d’être donnant-donnant dans une relation amoureuse est primordial à tous les niveaux pour le bon fonctionnement de celle-ci à long terme. Puis, on oublie parfois le côté plus pratico-pratique d’une relation où les aspects hors de l’amour et de la sexualité, comme la vie en commun dans une maison. Alors, si on se dit qu’on sépare les tâches de maison et les commissions, comme l’épicerie, à 50% pour la femme et 50% pour l’homme, je crois que cela peut juste être bénéfique pour la relation, pour le lien. En faisant participer les deux partenaires, ça améliore la complicité et renforce le soutien et l’appui des partenaires un envers l’autre. Évidemment, parfois, ça peut être délicat d’en parler à son partenaire ou de lui demander de modifier des habitudes qu’il a peut-être depuis longtemps.

séparation tâchesSource image : Unplash

Cependant, je crois qu’au lieu de s’en plaindre à son entourage ou de relever à quel point ton amie est chanceuse que son chum fasse la cuisine avec elle et l’aide avec le ménage, en discuter et essayer de trouver des compromis pourraient être bien plaisants à long terme.

Puis, nous avons tous des tâches à la maison que nous préférons et au contraire que nous aimons moins faire au quotidien. Donc, pour bien faire la répartition des tâches, je crois qu’il est bien de prendre un moment pour se questionner sur nos préférences et ensuite de voir comment vous vous voulez gérer votre vie ensemble dans votre chez vous. Il n’y a donc pas de recette miracle pour procéder, je crois simplement qu’avec une bonne communication on peut bâtir ses propres règles et ainsi pouvoir faciliter l’entretien de la maison et du quotidien à deux, puisqu’à mon avis ça ne devrait pas être plus compliqué à vivre à deux que si tu étais seul.e dans la maison. Au contraire, il faut bien profiter du fait qu’on est deux pour être plus efficace et s’enlever des tâches à faire !

Alors, si tu attendais un signe pour avoir la «conversation» et que tu es tanné de dire à tes amies que tu ramasses tout le temps derrière ton chum, je t’encourage ! Et si au contraire, c’est lui qui te ramasse, peut-être qu’il est grand temps d’être plus équitable dans vos tâches ménagères et quotidiennes. Puis, si vous êtes déjà dans une optique de donnant-donnant, et bien, vous me faites bien plaisir. 

 Source image de couverture : Unsplash
-->
Un article de
Laurianne André's Avatar
Laurianne André

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Le livre sur la diversité à connaître absolument