Faits Vécus

Ah que durant nos études, nous sommes des experts afin de se créer de la pression. On dirait qu’on cherche une façon de se créer du stress dans toutes les sphères de notre parcours scolaire. On se compare constamment à nos camarades de classe ou nos ami.es. On va même jusqu’à se comparer sur ceux que l’on suit sur les réseaux sociaux.

Une petite story sur Instagram d’une personne qui est en train d’étudier pour un examen qui se retrouve aussi à être le notre. Cet exemple est plus associé à la génération actuelle, mais bon nous sommes rendus là en matière de technologie. Lorsqu’on décide de faire des études dans un café et que tout le monde semble avancer sauf nous. Lorsque nous avons une discussion avec des camarades de classe après un examen afin de comparer les réponses obtenues et que rien ne semble concorder à ce que les autres ont obtenu. Tous les moments deviennent bons pour se rabaisser et se mettre une pression supplémentaire sur les épaules. 

fille ordinateur caféSource image : Unsplash

Il y a aussi le fameux moment où l’on décide d’observer les gens autour de nous pour nous rendre compte que nous sommes la seule qui n’est pas accompagnée d’autres personnes. C’est pourtant nous qui avons décidé de venir seule à cet endroit pour nous concentrer. Notre cerveau, cependant, tente de nous faire croire autre chose. C’est comme être en compétition constante avec le reste du monde, tandis que personne n’y participe réellement. C’est épuisant tout cela!

Les notes, pourquoi nous voulons tant nous comparer aux autres? Chaque individu possède de caractéristiques et des qualités différentes. C’est comme comparer un chien avec un chat, c’est illogique. Pourquoi alors, le faisons-nous avec notre propre personne? Soyons gentils avec nous-mêmes!

Notre fameuse amie qui réussit si bien sans même ouvrir ses livres avant l’examen, ou celle qui étudie la soirée même avant l’examen et finit par obtenir un résultat nettement supérieur au nôtre ; on se met de la pression parce qu’il n’est pas possible pour nous d’arriver au même résultat. Peu importe la situation dans la vie , la pire chose à faire, c’est de se comparer. Il va toujours y avoir pire ou meilleur que nous. Pourquoi ne pas se comparer à soi-même, observer notre progression? Remarquer à quel point nous avons évolué? Être fier.ère de nous, fier.ère de notre personne. 

Pourquoi nous comparer sur la vitesse à laquelle nous terminons nos études? Chaque individu est différent. Pourquoi nous presser? Pourquoi nous mettre de la pression? Nous ne devons rien à personne. La seule personne que nous devonimpressionner et être fier.ère de : c’est nous-mêmes. Pourquoi avoir peur de changer de programme parce que nous ne suivons pas le cheminement typique? Mais quel cheminement, qui a dit que seulement un chemin était valide? Cette façon de penser nous apportera seulement du regret au final.

Bien sûr, cette façon de penser s’effectue de la même façon qu’un apprentissage. Il faut être capable de prendre du recul afin d’analyser le tout. Parce qu’être fière de soi-même, c’est le plus beau cadeau que nous pouvons nous offrir.

Source image de couverture : Unsplash
-->
Un article de
Camille Sabourin's Avatar
Camille Sabourin

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Des looks d'époques inspirés par The Queen's Gambit