Ça y est, j'ai effacé les dernières photos de toi sur mon cellulaire, j'ai supprimé près de quatre ans et demi de souvenirs. Dans quelques jours, notre propriété ne nous appartiendra plus, ce dernier lien nous unissant, vestige de notre relation amoureuse infructueuse. Je suis heureux de pouvoir enfin clore ce chapitre afin de commencer l'écriture du suivant. Les derniers mois furent plutôt mouvementés et il est temps que la tempête se calme, pour de bon.

En faisant le ménage des moments marquants de notre vie commune, cela m'a une fois de plus confirmé que de mettre fin à la relation était la bonne décision à prendre. J'ai, cependant, été frappé par une chose en regardant toutes ces images. Je ne voyais pas une ex, je voyais une amie perdue, car avant d'être en relation avec toi, nous étions des amis. Tu as même été, à un moment donné, la personne de qui j'étais le plus près. Tu connaissais toutes mes anecdotes, même les plus farfelues. Tu étais présente pour moi lorsque j'avais besoin de me confier. Tu embarquais dans mes délires. Et à travers tout ça, j'ai cru voir la naissance d'une potentielle relation amoureuse.

homme assis quaiSource image: Francis Paradis

Les débuts en tant que couple ne furent pas de tout repos et j'ai dû m'adapter à ce nouveau statut, moi qui étais rendu à apprécier la solitude et la liberté que me procurait mon célibat. Cependant, j'avais espoir qu'une relation amoureuse avec sa meilleure amie ne pouvait faire autrement qu'être une réussite. Je me suis trompé... Je ne te blâme pas pour cet échec, je me blâme moi, car j'aurais dû m'écouter davantage. J'avais peur de perdre la solide relation amicale que nous nous étions créée, j'étais incertain des émotions que j'éprouvais à ton égard, mais j'étais curieux de voir si nous étions plus que de simples amis, alors je me suis risqué.

Aujourd'hui, avec le recul, je crois que c'est lors de ces moments d'hésitation que j'aurais dû m'affirmer davantage. Je ne dis pas que nous n'avons pas eu de beaux moments ensemble lorsque nous étions en relation. Au contraire, les photos que mon cellulaire contenaient faisaient office de preuves des moments de qualité que nous avons vécus à deux. Cependant, sur chaque cliché, je ne voyais pas le couple que nous formions, je voyais les deux amis que nous étions jadis. Je voyais la complicité de ces amis, je voyais le rire des camarades, mais je ne voyais pas l'amour avec un grand A.

Nous avons essayé et j'avais espoir, mais au fond de moi, je savais que nous n'étions pas fait pour vivre ensemble. Ainsi, dans les derniers mois, je n'ai pas pleuré l'échec d'une relation amoureuse, j'ai pleuré la perte d'une amie, car ces moments houleux entre l'annonce de la rupture et la vente de la maison auront laissé des marques qui prendront du temps à guérir.

coucher de soleil océanSource image: Francis Paradis

Malgré tout, je suis serein, car je sais que c'est pour le mieux et je ne peux faire autrement que de souhaiter le meilleur pour toi et pour moi.

Les plus populaires

Accueil