Style de vie

Lorsque 2019 a sonné il y a de cela environ huit mois, j’ai lancé mon voeu aux retentissements du décompte à minuit. Pour la prochaine année, j’ai donc souhaité: vivre avec moins. Je voulais moins dans toutes les sphères de ma vie, pour vouloir mieux, ou du moins, apprécier mieux ce qui composait ma vie. J’aspirais à également gérer mieux mon argent durement gagné et à profiter de chaque dollar. Oui, de chaque dollar. Je ne savais pas trop où commencer dans ma quête de vivre avec moins et en simplicité. L’une de mes inspirations (en tous genres) d’aussi loin que je me souvienne est la youtubeuse Alexandra Larouche. D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été jalouse de sa chambre vert pomme (qui ne s’en souvient pas). Pour moi, Alex, c’est comme ma bonne amie que je retrouve pour placoter sur tout et n’importe quoi. En 2017, elle a semé une petite graine en moi. Elle a fait une vidéo sur ses objectifs de l’année qui commençait : vivre avec moins.

Son voeu n’est pas tombé dans l’oreille d’une sourde. J’ai commencé, doucement, à  vouloir moins. Vouloir moins pour vouloir mieux. Je voulais faire preuve de lucidité dans tout ce que je voulais dans ma vie. Autrement dit : enrayer le superflu et m’enrichir de moment avec moi-même, mes proches, mes amies et mon petit coeur.

Donc. Petit à petit, j’essaie d’aller moins au magasin, entre autres, et de me concentrer sur l’essentiel : faire du sport, prendre le temps d’échanger, de rencontrer de nouvelles personnes, d’aimer, de donner de mon temps et d’écrire. J’ai commencé à travailler dans un petit magasin de bricolage et j’ai voulu dès le départ mieux gérer mon argent. Je voulais mieux gérer mon argent pour pouvoir me procurer du temps et ainsi moins travailler ou me permettre de prendre du temps pour moi plus aisément. Tout en gardant l’idée d’Alex de vouloir moins, je me suis demandée comment je pouvais me faire un budget. Puis, lorsque cette idée m’est venue, je me suis sentie mal. Je suis un tout petit peu anxieuse et pour moi, l’idée de faire un budget m’effrayait. Je me suis donc lancée dans une recherche sur comment gérer mes sous autrement et je suis tombée sur la vidéo de Vicky, une youtubeuse qui  prône un style de vie complètement minimaliste. Tout de suite, j’ai aimé ce qu’elle partageait sur sa plate     forme.

La vidéo qui m’a le plus résonné est celui où elle expliquait comment elle a remboursé ses dettes. Bien que je n’aie pas de dettes, je me suis (très fortement) inspirée de sa méthode. Je vous la récapitule en quelques étapes simplifiées!

Notez qu’il s’agit de simples conseils. Je ne suis pas experte en la matière. Il s’agit également de petits bouts de techniques que j’ai pris ici et là. De plus, l’exemple est très de base et ne reflète en aucun cas une situation en particulier. Bonne économie!

1-  Se faire des catégories.

C’est la première chose que j’ai faite : qu’est-ce qui est important pour moi dans le moment présent?  Quels sont mes objectifs?  Ai-je des choses à payer? Faites-vous une liste de catégories. Pour l’exemple, j’en prendrai trois :

  • Économies (compte CELI, compte-épargne, etc.)
  • Gâteries (restaurant, sorties, spectacles)
  • Dépenses du mois

2- Quels sont mes revenus?

Combien d’heures par semaine je travaille? Quels sont mes revenus après les déductibles? Une fois cette étape réalisée, la suite sera plus facile.

3- En pourcentage s’il vous plait!

Une fois vos catégories et votre revenu établi, voici ce que je vous suggère : reprenez vos catégories et mettez-les en ordre d’importance. Pour l’exemple, voici ce que cela donnerait :

  • Économies
  • Dépense du mois
  • Gâteries

J’attribuerais ensuite un pourcentage à ces catégories. Bien sur, vous pouvez ajouter le nombre de catégories. Tout dépend de vos besoins et de vous!

Pour la catégorie «économie» j’attribuerais environs 45% de mes revenus.

Pour la catégorie «dépenses du mois» j’attribuerais 35 % de mes revenus.

Pour la catégorie «Gâteries» j’attribuerais 20 % de mes revenus.

4- Une fois vos pourcentages établis, il est facile d’attribuer le montant dans vos pochettes.

Je ne suis vraiment pas forte en technologie. Je suis plus traditionnelle, papier/crayons, mais je me suis efforcée d’utiliser l’application de mon institut financier. Cela me permet en tout temps de consulter mes «enveloppes virtuelles»

Si je fais, par exemple, 200 $ par paye, voici le montant qui se retrouve dans mes pochettes. La technique du produit croisé permet, à l’aide d’un calcul simple, de bien distribuer mon argent.

  • La catégorie économie : 90 $
  • La catégorie dépenses du mois : 70$
  • La catégorie gâteries : 40$
adulte banque budget argentSource image: Pexels

J’espère que cet article vous aura apporté une douce réflexion sur vos priorités matérielles et personnelles. Le but ici était de vous apporter vers ce que vous désirez vraiment. De plus, vous pouvez ajouter des pochettes au gré des moments qui se passent dans votre vie : une enveloppe pour des activités à long terme, le gym, un voyage, etc. Bonne réflexion!

-->
Un article de
Laurie Guay's Avatar
Laurie Guay

Laurie, c’est la petite fille de la campagne. Pour elle, rien ne vaut plus qu’un bon repas entourée des gens qu’elle chérit. Le plus souvent,...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Non, tu n'es pas sénile, c'est bien Cenile Dion