Style de vie

Voilà le dernier de ma série de 5 articles sur les 5 raisons les plus souvent évoquées pour abandonner son animal de compagnie. Le déménagement. Le mois de juillet est tristement célèbre pour être le mois où il y a le plus d’abandons ici au Québec.

J’ai la ferme conviction que plus les gens seront informés sur le comportement animalier, sur leurs besoins et sur les alternatives à l’abandon, moins il y en aura. Faites votre part. Parlez-en autour de vous. Partagez ces articles et incitez les gens à agir de façon responsable avec leurs animaux.

Serez-vous surpris de savoir que la cinquième raison la plus souvent évoquée pour justifier l’abandon d’un animal est un déménagement ? Je sais qu’il peut être contraignant de trouver un appartement où les animaux sont les bienvenus, mais il existe plusieurs alternatives à l’abandon.

Lucie Hénault Source image : Lucie Hénault 

Réfléchir, planifier

La première est de planifier. Une adoption doit être un acte réfléchi. Ainsi, si votre vie est instable ou si vous pensez qu’il est possible que vous deviez déménager dans quelques mois, ce n’est pas le meilleur moment pour vous procurer un animal. Vous désirez quand même avoir le plaisir d’en côtoyer : faites du bénévolat en refuge ou devenez famille d’accueil pour un refuge responsable. Vous aiderez non seulement l’animal et le refuge, mais vous comblerez votre envie de partager une relation d’amitié avec un compagnon dans le besoin.

Période instable ne veut pas dire situation permanente

Vous devez déménager pour quelques mois ou vous êtes en transition entre deux logements ? Confiez votre animal à une personne de votre entourage responsable et amie des animaux. Partagez les frais ou assumez-les le temps que votre animal loge chez elle. La vie nous réserve des surprises et nous avons tous vécu des périodes un peu plus instables et mouvementées.   Puisque la durée de vie d’un chien ou d’un chat tourne autour de 15 ans (selon la race et l’individu), il n’y a pas lieu de prendre des décisions irréversibles ou sur un coup de tête, pour quelques mois.

Vous êtes appelés à déménager à l’extérieur du pays pour votre travail ? Certains employeurs assument les frais d’exportation des animaux de compagnie si les employés le demandent. C’est un bel avantage social et, surtout, c’est tout à l’honneur des employeurs.

N’hésitez jamais à solliciter votre réseau pour trouver un nouveau foyer à votre compagnon si vous ne pouvez plus vous en occuper. C’est de loin la meilleure alternative. Facilitez la transition. Prenez-vous d’avance. Dans la majorité des cas, les déménagements sont prévus au moins quelques semaines, voir quelques mois à l’avance.

Quelle que soit votre situation, ne laissez jamais votre animal dehors ou dans votre appartement vide en en laissant le soin au prochain occupant de s’en occuper. C’est totalement irresponsable et tout simplement cruel. Si vous devez vraiment vous séparer de votre animal, confiez-le à un refuge responsable et faites un don pour les aider à aider votre animal à trouver un nouveau foyer.

Source image couverture : Unsplash 
-->
Un article de
Lucie Hénault's Avatar
Lucie Hénault

Guidés par notre passion pour les animaux, nous formons ensemble un réseau de médecins vétérinaires engagés. Regroupés sous la bannière Passionimo, collectivement et dans chacune...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Les indispensables en voyage