Trop bruyante, trop passionnée, trop engagée, trop intense, trop problématique, trop de bagage émotif, trop de traumatismes, trop colérique, trop ambitieuse, trop « moi »...

Un petit peu trop moi.

Avec le temps, on se forge une personnalité, une façon d’être qu’on voudrait faire accepter aux autres, doucement. On se dessine un visage avec les couleurs du passé ; un chemin tracé par nos différentes expériences et craintes, par nos forces et nos faiblesses. On devient une personne à part entière. Une personne unique avec ses qualités et ses défauts bien encrés.

On regarde droit devant en assumant finalement ce qu’on est devenu. On se dit que, de toute façon, on s’aime comme ça, et que c’est l’important. Tout le monde est différent, c'est ce qui nous rend parfaits. Au diable les normes sociales!

Puis tout à coup : les gens.

Oui, tout à coup «les gens», comme un événement, une tornade. Ils te frappent en plein visage pour te forcer à te questionner sur toi-même. Te faire te demander si ce que tu es devenu est légitime. Est-ce normal? Devrais-je être autrement? Est-ce que je dois travailler sur moi-même pour embêter le moins de monde possible ?

Est-ce que j’en fais trop?

«Coup donc tu parles bin fort!»

«C’est vraiment excentrique ce que tu portes!»

«T’as trop de projets, tu pourras jamais tout faire !»

C'est là que tu te demandes : est-ce que je suis trop?

C’est pas amusant de se sentir «pas assez», mais tu peux toujours essayer de t'améliorer positivement. 

Comment on fait pour « être moins »?

Ta tête se met à te jouer des tours et ta confiance en toi prend une bonne débarque. Une débarque dans le genre débouler au complet un escalier colimaçon à partir d'en haut dans un manoir à douze planchers. Ce genre-là! 

"Je devrais changer mes habitudes, essayer de prendre moins de place dans les discussions, arrêter de m’enflammer sur des sujets qui me tiennent à cœur, diminuer mon implication dans les projets, rire moins fort, laisser les autres me taquiner sans en faire de cas."

Non. Tu ne devrais pas. Tu ne devrais JAMAIS essayer d’être moins toi. Peu importe ce que «les gens» font naître en toi. Peu importe les nombreux questionnements qu’ils t’apporteront. Peu importe la petite insécurité que leurs paroles auront mise au monde. Tu ne devrais jamais essayer de faire taire ce que tu es ou d’étouffer ta personnalité pour plaire aux autres.

Gueule ton opinion pendant des soupers quand ta chum parle du droit des femmes pis que ça te pogne jusque dans les entrailles! Hurle ta chanson préférée quand elle part à la radio! Fais mille et un projets, aime ton corps, danse en plein jour sur le trottoir, porte les vêtements les plus dévergondés, protège tes opinions, écoute ton coeur. Tout ça. 

Parce que, laisse-moi te dire une chose : la personne qui te trouvera un petit peu trop, peut-être qu’elle n’est juste pas assez pour faire partie de ta vie.

Source image de couverture: Unsplash

Les plus populaires

Accueil