Faits Vécus

Depuis que je suis toute petite, je sais que je veux des enfants. C’est viscéral, j’adore les enfants, c’est bien pour dire, je suis éducatrice à l’enfance.

Mais je n’en voulais pas à tout prix, je voulais le bon papa. Je l’ai rencontré quand j’avais vingt-trois ans, mais sans entrer dans les détails, nous n’étions pas prêts à être parents. Nous avons fait des roadtrips, nous sommes allés dans plusieurs festivals et nous avons vu une panoplie de spectacles. Nous voulions vivre nos trips avant de se poser et de se consacrer à notre famille.

Donc une maison et deux ans plus tard, nous étions prêts, on a accueilli notre petit garçon.

Je me suis retrouvée enceinte rapidement, nous étions aux anges. J’ai eu une grossesse idéale, pas de maux de cœur, une fatigue certes, mais une vie grandissait en moi. Ce n’est pas monnaie courante mais c’est possible.

Tout au long de ma grossesse, on me disait « profites-en pour dormir, quand l’enfant sera là, tu ne pourras plus », ou bien « bientôt tu n’auras plus le temps pour toi » et le fameux « es-tu sûre qu’il y en a seulement un dans cette bedaine? » rendu à 36 semaines.
ventre de femme enceinte robe griseSource image: Unsplash

Je me demande, qui peut bien trouver que ces phrases sont encourageantes? Quels futurs parents se disent « Je vais faire des enfants, ça semble être aussi reposant qu’un weekend au spa! ».

Au final, j’ai eu un bel accouchement, mon bébé aime dormir (aime vraiment beaucoup dormir), il pleure que lorsqu’il est fatigué ou qu’il a faim. Sinon c’est un bambin joyeux et de très bonne humeur. Certains diront que j’ai de la chance, sûrement, j’ai accueilli cet enfant comme il venait. En sachant qu’à certains moments ça serait difficile, mais que c’était une magnifique aventure qui commençait.

L’enfance ça fait du bruit, ça pleure, ça joue, ça crie. C’est aussi rempli de premières fois, de rigolade, de câlins, de bisous baveux et de beaucoup d’amour. C’est une vie qui commence. Donner la vie à un humain devrait être considéré comme un privilège, certains seraient plus que qualifiés mais n’y arrivent pas.

Je veux surtout dire que devenir parent est la plus grande étape dans une vie, c’est une décision qui ne doit pas être prise à la légère, effectivement que la vie change à tout jamais!

Mais une grossesse qui va bien, puis un bébé peut être autre chose qu’annonciateur de fin de vie.

Ceci étant dit, encouragez les futurs parents, allez-y avec la réalité, que ce n’est pas toujours facile, mais que les beaux moments éclipsent les mauvais!
nouveau-né dans les mains de son parentSource image: Unsplash
-->
Un article de
Marilyn Perreault's Avatar
Marilyn Perreault

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Mon témoignage...