Faits Vécus

À l’intérieur de ton petit corps avait commencé à germer une fleur inconnue. Cette plante se devait d’être des plus vivantes et des plus majestueuses de par ses couleurs et ses innombrables odeurs dignes d’un des plus beaux et exotiques paradis terrestres.

À l’intérieur de ton petit ventre, une poussière d’étoiles avait commencé à briller et à illuminer toute ta galaxie. Une seule poussière avait mis le plus sincère des sourires sur plusieurs visages et une pensée très vivante les habitait dès leur réveil au matin et leur permettait de créer les plus paisibles rêves à la brunante.

Source : Unsplash

Parmi les cinq rares fleurs que l’on pouvait, avec chance, voir fleurir au printemps ensoleillé, une seule n’aurait jamais le pouvoir d’éclore, une seule resterait un bourgeon de vie sans croissance, malgré toutes les vitamines reçues, tout l’amour porté, toute l’eau pure donnée. Une seule ne pourrait jamais s’ouvrir au beau grand soleil de juin… et c’est celle que tu détenais dans ton jardin, maintenant si vide.

Tu es tranchée entre la joie et la chance inestimable d’avoir pu semer, faire bourgeonner quelques mois cette graine de vie si précieuse et le désarroi de ne jamais pouvoir la faire fleurir et grandir sous tes bons soins pour l’éternité. L’amour que tu lui portais déjà n’est pas parti lui, il est fidèle et reste bien logé au fond de ton cœur et bien accroché au nid d’amour que tu avais soigneusement préparé. Une graine d’amour qui ne pouvait pas mourir, malgré les pires intempéries  que la nature lui avait réservées par mégarde.

Tu espérais avec ferveur le moment où tu allais entendre les battements de tambour qu’allaient livrer les pétales lors du 3e mois. L’espoir fut interrompu un instant par le silence. Un silence redouté, un arrache-cœur, un souffle coupé. Le pire ennemi des meilleurs jardiniers.

Source : Unsplash

Le terreau a besoin de repos, nous le laisserons dormir une saison. Le temps de reprendre des forces et de déraciner les mauvaises herbes du chagrin qui avaient commencé à s’installer. Quelques traitements seront nécessaires au renouvellement de cette terre, qui ne demande qu’à pouvoir accueillir , à nouveau, une graine de vie, qui cette fois, aura la chance d’être resplendissante et de parsemer les jardiniers de gratitude. De leur permettre, tant bien que mal, de pardonner à cette nature, parfois si dure.

Ressources en cas de deuil périnatal :

-->
Un article de
Alexandra Dallaire's Avatar
Alexandra Dallaire

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Pour un maquillage de Noël réussi