Je ne suis pas de celle qui s'y connait le mieux en politique, mais je prends une grande fierté à faire mon devoir de citoyen et à aller voter.

Une fois derrière le paravent, chacun y va de sa stratégie. Est-ce qu'on fait un vote stratégique afin qu'un parti ne soit pas élu? Est-ce qu'on vote selon ses convictions, même si ça ne fera peut-être pas une grande différence? Est-ce qu'on montre qu'on ne croit pas au système de vote en place en annulant son vote? Ou est-ce qu'on vote pour le moins pire?

Il y a tellement d'informations qui circulent que c'est parfois difficile de s'y retrouver. Afin de vous aider à prendre une décision éclairée, selon vos convictions, mais aussi pour le futur, voici un petit résumé de quelques faits intéressants et promesses électorales des partis qui se présentent aux élections provinciales en 2022.

  • Coalition avenir Québec (CAQ)

Chef : François Legault

C'est avec la CAQ au pouvoir que le Québec a passé à travers la pandémie de la Covid-19. Donc s'il y a quelque chose que vous n'avez pas apprécié de la gestion de cette crise planétaire, c'est le temps d'intervenir. Tout de go, juste comme ça, je pense à nos ainés et à notre système de santé. Mais je dis ça, je dis rien.

Le parti souhaite octroyer la somme de 300$ à chaque enseignant en début d'année afin qu'il puisse acheter des livres d'auteurs québécois pour ses classes. Tous les enseignants que je connais investissent beaucoup plus dans leurs matériels pédagogiques que cela, car les écoles n'offrent pas les ressources nécessaires pour rendre la classe interactive ou même fonctionnelle.

Le ministre sortant de l'Immigration et du Travail, Jean Boulet, a affirmé (bien à tort) que ''80 % des immigrants s'en vont à Montréal, ne travaillent pas, ne parlent pas français ou n'adhèrent pas aux valeurs de la société québécoise''. Il fait suite à monsieur Legault qui affirme qu'il serait suicidaire d’accueillir plus de 50 000 immigrants par an. Disons que le mot suicidaire est particulièrement mal choisi, surtout suivant la tragédie du suicide d'Amélie Champagne, qui souffrait de la maladie de Lyme. Gabriel Nadeau-Dubois a eu une réponse très à propos : Le suicide, c'est se donner la mort. François Legault croit qu'accueillir plus d'immigrants, c'est la mort de la nation québécoise. Ce sont des propos blessants, grossiers et irresponsables.

  • Parti libéral du Québec (PLQ)

Chef : Dominique Anglade

Elle est la représentation même du concept de la falaise de verre. Datant de 2005, il montre que les femmes et les minorités visibles ont tendance à être nommées à des postes de pouvoir lorsqu'une organisation est en période de crise, où elles ont donc plus de risques d'échouer. Ce qui mène à penser que les femmes mènent les entreprises à l'insuccès. Dominique Anglade a été élue chef de parti pour recoller les morceaux et ramasser derrière Philippe Couillard et Jean Charest. C'est de la grosse job pour la première femme-chef. Mais ce qu'il faut absolument montrer, c'est qu'elle danse avant le débat des chefs...

Le parti s'engage à fournir des produits menstruels gratuits sur tous les campus des cégeps et des universités. Ça se rapproche de l'accès gratuit pour tous ; un bon pas vers l'avant.

Au débat des chefs, elle s'est adressée à monsieur Legault en disant que ''sous votre gouverne, il y a eu un recul pour les femmes. Il y a des femmes qui ne peuvent pas retourner sur le marché du travail parce qu'elles n'ont pas de service de garde''. Le manque de places en service de garde est en effet un grand problème pour le Québec depuis quelques années. Je peux maintenant en témoigner personnellement ; les places en garderie subventionnée se font rares.

  • Québec Solidaire (QS)

Chef : Gabriel Nadeau-Dubois & Manon Massé

Québec Solidaire est connu pour son programme en environnement! Il en a fait son cheval de bataille principal, étant le seul parti avec un plan concret pour construire un Québec résistant aux changements climatiques. C'est un gros défi que de vouloir sauver la planète, surtout pour une seule province, mais il faut bien commencer quelque part. Il compte notamment s'attaquer aux émissions de GES du secteur du transport et adopter une loi contre le gaspillage alimentaire. Chez Québec Solidaire, on prône l'économie verte.

Ils ont pour idée de rendre la contraception gratuite et de donner un accès gratuit aux produits d'hygiène menstruelle. Ils comptent aussi créer un ministère Femmes et égalité des genres. Dans une époque où on redéfinit l'identité des genres, cela à certainement sa place.

Deux autres gros points de QS sont la sensibilisation aux réalités autochtones et l'immigration. De ce fait, le parti planifie actualiser le contenu scolaire afin d'inclure ces réalités, financer les initiatives linguistiques et soutenir l'enseignement des langues traditionnelles. Le but est de protéger les populations autochtones du racisme systémique, dont monsieur Nadeau-Dubois reconnait l'existence, contrairement à monsieur Legault. QS appuie la réforme de la loi 96, mais éliminerait le délai de 6 mois imposé aux immigrants pour communiquer en français avec l'État. Délai effectivement ridicule. Apprendre une nouvelle langue, en plus de s'adapter à une nouvelle réalité de vie, c'est difficile. Surtout si ce n'est pas un projet temps plein. Un immigrant ne deviendra pas fluide en français à coup d'un cours d'intégration par semaine.

  • Parti Québécois (PQ)

Chef : Paul St-Pierre Plamondon

Une des idées originales du parti est d'instaurer une période de questions citoyennes, au moins une fois par session parlementaire. La population aura donc l'occasion d'avoir une voix directe.

On ne peut mentionner le Parti Québécois sans faire un point sur l'indépendance. Lors d'une conférence de presse, François Legault a mentionné que la souveraineté serait viable financièrement, ce qui n'est pas passé inaperçu auprès du chef péquiste. Selon lui, l'indépendance est une évidence et parfaitement faisable, surtout lorsque les dédoublements de service entre le Canada et le Québec vont disparaitre.

Parti Québécois rime aussi avec la promotion de la langue française. Dans le dossier identité et culture, il propose de mettre en place une nouvelle loi sur la promotion et la défense du français, et ce, dans les 100 premiers jours du gouvernement. S'ils sont élus, bien évidemment. Est-ce que défendre le français brime le multiculturalisme du Québec? Je ne crois pas. Cette langue qui est la nôtre mérite d'être protégée. Cependant, il faut également savoir que le PQ cherche à abaisser les seuils d'immigration à 35 000 par année, comparativement au 50 000 de la CAQ présentement. Ce que monsieur St-Pierre Plamondon critique principalement, c'est la pauvreté du programme d'accueil en matière de la langue française du gouvernement sortant.

  • Parti conservateur du Québec (PCQ)

Chef : Éric Duhaime

Au débat des chefs, il a dit ''Les filles ne veulent plus travailler pour un employeur aussi mauvais que le gouvernement du Québec'', en parlant des infirmières et de l'état du réseau de la santé. Les héros de la pandémie sont devenus des filles bien rapidement dans la bouche de monsieur Duhaime. Paternaliste et infantilisant, diriez-vous? Je serais d'accord.

Dans le domaine de la santé, le parti propose trois choses : permettre l'émergence d'un système privé qui va concurrencer le système public, permettre aux médecins de prescrire de l'activité physique et donner un crédit d'impôt de 500$ pour un abonnement au gym ou à d'autres sports. Donc, en gros, faire du sport deviendra la réponse à tous les maux dans le système public. De la grossophobie médicale en voulez-vous en voilà!

Il était animateur de radio-poubelle et a tenu des propos méprisants envers les moins nantis, les femmes, les communautés culturelles et j'en passe. Pour vous donner une idée, il a comparé la vague d'agressions sexuelles à un vol de voiture, en rejetant le blâme sur les victimes qui ne barraient pas leurs portes, il a banalisé le dépôt d'une tête de porc devant une mosquée et il a dit que ceux qui ne paient pas d'impôts ne devraient pas avoir le droit de vote. Évidemment, il renchérit aujourd'hui avoir été cité hors contexte. Une porte de sortie plutôt facile...

  • Autres

Il existe évidemment d'autres plus petits partis, mais le plus connu est sans contesté le Parti vert, avec comme chef Alex Tyrrell. On connait également le Parti rhinocéros. Qui plus est, selon les comtés, on trouve des candidats indépendants pour qui il est toujours possible de voter. Je vous laisse faire vos recherches de ce côté-là!

Si cet article ne vous a pas aidé du tout, il y a toujours la boussole électorale. Ça prend 5 minutes et ça vous donne une idée où vos convictions et idéaux se situent dans les promesses des partis principaux.

Vous pouvez aussi vous amuser à voter dans le pool électoral de Radio-Canada. Il s'agit d'un nouvel outil interactif où les gens sont invités à faire leurs prédictions sur les résultats des élections. Vous pouvez soumettre votre choix de manière anonyme, ou pas, et créer un groupe pour jouer entre amis. Le classement sera mis à jour environ toutes les cinq minutes lors de la soirée électorale du 3 octobre et sera final une fois que les résultats officiels auront été annoncés par le directeur général des élections du Québec.
Tout ça pour dire, le 3 octobre, allez voter! Ce n'est pas long, c'est facile et ça peut faire une différence.
Source de l'image de couverture : Le Devoir

Les plus populaires

Accueil