Faits Vécus Style de vie

C’est ça la vie. On naît, on grandit, puis on meurt. On se crée des souvenirs, on rentre à l’université et pouf, nous voilà trois enfants plus tard. Ça passe tellement vite qu’on dirait qu’on ne prend pas le temps d’apprécier chaque chose. Non, je ne suis pas personnellement rendue à l’étape de fonder une famille, mais je ne peux m’empêcher de voir la vitesse à laquelle ma vie défile. Il me semble qu’hier encore, je venais tout juste de rentrer au secondaire. Et voilà que je termine mon baccalauréat en relations publiques cet hiver. Pas la façon dont j’aurais imaginé quitter l’école, mais il va falloir s’y faire.

Les années passent si vite que je me questionne à savoir si je prends les meilleures décisions. Des décisions reliées à mon programme d’études ou tout simplement à travers mon quotidien. Je prends souvent du temps pour moi afin de réfléchir à ce genre de choses. Même après bientôt trois ans, je ne pourrais dire si je suis dans la bonne branche. Au fond de moi, je sais que je me vois nulle part d’autre, alors je ne devrais pas angoisser autant. Et y’a des soirées où j’ai zéro le goût de sortir, même si c’est pour l’anniversaire d’une très bonne amie, mais je me dis « On a qu’une vie à vivre, alors lève-toi de ton lit et va socialiser! ». Je suis très consciente que c’est normal de vouloir prendre du temps de repos, mais quand ça fait trois semaines que tu te plains que tu ne fais rien de tes journées, la décision te revient. C’est dans des moments comme ceux-là que je réalise que la vie est trop courte, qu’il faut profiter de toutes les opportunités. Les adultes plus vieux nous le disent souvent « Tu es jeune, profites-en! Tu ne pourras plus faire ça quand tu vas avoir mon âge! » C’est vrai, mais bien franchement, ça m’arrive beaucoup trop souvent de ne pas avoir la motivation. J’aimerais juste ça retourner dans mon enfance et ne plus avoir d’obligations.

fille assise sur le bord de l'eausource image : Unsplash 

On me surnomme le Peter Pan de la famille. Si on me donnait le choix, je retournerais dans le passé sans hésiter et je mettrais fin à l’option de vieillissement. Rester enfant pour toujours, imaginez!! Il faut rêver un peu! Les responsabilités qui demandent beaucoup d’organisation, on dirait que ce n’est pas pour moi. Je dois agir comme ça parce que dans ma tête, je suis encore une enfant (on va se le dire bien honnêtement). Demande-moi pas de t’aider avec tes impôts ou de prendre rendez-vous chez l’optométriste, je ne vais pas pouvoir t’aider (à prendre avec humour bien entendu).

Non mais tout ça pour dire que la vie s’écoule trop vite à mon goût. J’utilise le terme  « s’écouler » parce qu’il y a une date limite pour faire certaines choses. Après ça, il est trop tard, car tu n’as plus la force de sortir dans les bars jusqu’aux petites heures du matin et encore moins la force physique d’étudier, de travailler, de faire 50 millions de choses en même temps. Je veux rester jeune moi. Je ne veux pas vieillir. L’inconnu me fait peur.

source image de couverture : Unsplash 
-->
Un article de
Florence Lyonnais's Avatar
Florence Lyonnais

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Les 5 citations qui me motivent lorsque je perds la face