Lookbook Mode & Beauté

Encore une fois, nos artistes nous en mettent plein la vue avec des looks flamboyants. Certains osent plus que d’autres. Quelques-uns  optent pour la simplicité tandis que d’autres préfèrent y aller de façon éclatée. Il n’y a pas de recette gagnante puisque chaque artiste est différent. Les styles sont donc naturellement mélangés ; on retrouve l’essence de chacun dans leurs tenues. Il n’y a pas de ligne directrice et c’est ce qui fait la beauté de la chose. Ça donne un tapis rouge plaisant à regarder puisque nous sommes à tout coup surpris. Certains looks m’ont personnellement plus marquée que d’autres et je voulais vous les présenter.

(À lire: Le pantalon ouvert sur le côté : pourquoi pas)

Hubert Lenoir; tornade colorée

On ne peut pas, ne pas parler d’Hubert. Il rafle tout sur son passage; même les trophées. Il en déplace de l’air et c’est positif. Il apporte avec sa robe et ses tresses une vague de changements ; ça sent la rébellion et on aime ça. Ça sent le « sortir du moule » et ça fait du bien. On le remarque, on ne peut juste pas ne pas le remarquer. Il accroche le regard de par ce qu’il dégage, tellement assumé, mais en même temps si sensible. Intense? Oui. Et c’est comme ça qu’on l’aime.

Coup de coeur pour les robes longues

Les robes longues. Ça fait toujours un effet bombe; on ne se pose pas de questions, ça fonctionne. Deux artistes ont attiré mon attention, je parle ici de Frédérique Dufort et d’Annie Villeneuve. Elles optent pour des robes noires à la fois classiques et glamours. Des robes qui savent mettre en valeur les femmes qu’elles sont et qui épousent parfaitement le corps. Du côté de Frédérique Dufort, c’est la boutique Coup de foudre qui a conçu la robe sur mesure et pour Annie Villeneuve, ce n’est nul autre que Janie McLaughlin, la créatrice.

Artistes jusqu’au bout

D’autres décident de se faire totalement confiance et de bâtir leur propre look. Audacieux jusqu’au bout et bien oui, ça fonctionne. On peut ici prendre exemple sur Valérie Roberts ; elle mélange paillette, ligné et fleuri. C’est le mauve que l’on retrouve sur chaque morceau qui vient équilibrer le tout et c’est ma foi bien joué. C’est aussi le cas de Catherine Pogonat qui a réellement sorti la machine à coudre. Ça en valait le coup puisqu’elle attire assurément les regards avec son veston vert décoré de brillants.

 

Au final, des looks qui en disent long sur nos artistes; créativité, think outside the box, avant-garde… Il faut dire que les tenues valaient le déplacement, mais le gala aussi. Des messages puissants et touchants empruntés d’espoir, de beaux moments et une envie mordante de faire bouger les choses. Quoi demander de plus?

 

 

 

 

-->
Un article de
Angélique Caron St-Pierre's Avatar
Angélique Caron St-Pierre

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Les séries à regarder pour te mettre dans l'ambiance de l'Halloween