Bébé & Cie Style de vie

J’ai souvent eu des demandes pour écrire ce type d’article, j’ai pris mon temps et enfin le voilà. J’ai toujours été une fille active, jeune, adolescente, au stade universitaire et par la suite en tant que professionnelle et maintenant en tant que maman. Je n’ai jamais pensé laisser de côté cette facette de moi et j’ai toujours réussi à jumeler mon entraînement avec les études, le travail et la famille. Il ne faut pas dire qu’on a le temps, mais plutôt qu’on a pris le temps.

Lors de ma grossesse de jumelles, on m’a dit que ces moments à moi devaient être derrière moi, même que durant les neuf mois, j’aurais de la misère et qu’il serait impossible de m’entraîner. Heureusement, j’ai pu m’entraîner jusqu’au jour de mon accouchement et je suis consciente que ce n’est pas le cas de chaque personne. Mais je peux aussi mentionner que ça n’a pas été facile tous les jours, avec les nausées, la fatigue, etc. Je les ai eues aussi, mais avec beaucoup de motivation, de détermination et un peu de courage, je passais le seuil de la porte du centre de conditionnement physique et j’étais à coup sûr fière de moi et remplie d’énergie pour le restant de ma journée. À vrai dire, les heures passées sur l’elliptique ou sur mon vélo stationnaire étaient pas mal les seules sans les nausées ou les vomissements.

Il y a tellement de bienfaits et plusieurs études démontrent que les femmes enceintes devraient continuer d’être actives. C‘est ce que j’ai fait et me voilà avec deux beaux bébés en santé, très vifs d’esprit et qui ont pas mal d’énergie comme leur maman.

Le sport fait partie de ma vie et c’est important de leur démontrer et qu’elles embarquent dès leur jeune âge dans mes folies. J’ai recommencé à m’entraîner la semaine suivant la césarienne, j’ai été suivie bien sûr par une physiothérapeute et des gens qualifiés pour me permettre de recommencer à pousser la machine. Les jumelles étaient avec moi dans leur balançoire, par la suite sur leur tapis d’éveil et enfin dans leur « salle de jeu » aménagée dans le coin de mon gym maison de sous-sol à me regarder m’entraîner et où j’ai eu mes premiers  « go maman go ».

mère forêt filleSource image : Unsplash

 

Elles n’avaient que quelques jours et elles étaient dans la poussette à prendre des marches avec moi, pour ensuite faire la transition vers les hamacs de bébés dans mon Thule et courir à mes côtés. Elles n’ont pas deux ans et elles ont parcouru plus de 4000 km d’asphalte et de sentier avec moi.

Dès qu’elles ont été en âge d’être dans un porte-bébé, mon copain et moi en avions chacun une et nous partions en randonnée, à gauche et à droite avec des petites collations à portée de mains. À les regarder, elles semblent s’amuser autant que leurs parents, jusqu’au moment où Morphée vient les chercher pour un doux roupillon dans la nature.

Je n’ai jamais senti que d’avoir des tâches, que ce soit les travaux scolaires, les tâches ménagères ou la vie de parent, ne m’a freinée. Je suis une fille organisée et disciplinée et j’ai fait en sorte d’intégrer l’entraînement à ma vie. Debout vers 4h30-5h00, je suis capable de m’entraîner avant que mes jumelles se réveillent. De plus, je cours toujours pour les allers-retours garderie et je peux ainsi parcourir plus de 80-90 km par semaine en course à pied.

Les bénéfices de l’activité physique : 

  • Une meilleure gestion du stress : donc avec les examens à l’école, avec la pression du patron au travail, avec les crises des enfants à la maison, c’est une activité que tout le monde devrait intégrer à sa routine.
  • Les bienfaits sur la santé : prévention des maladies cardiovasculaires, de certains cancers, de l’obésité et du diabète de type 2. Ce sont toutes de bonnes raisons afin de se trouver une activité de 30 minutes à faire tous les jours qui stimule un peu notre coeur.
  • Une meilleure concentration: un cerveau plus allumé, plus vif avec de meilleures fonctions cognitives, un vieillissement du cerveau freiné et une protection contre certains troubles neurodégénératifs, on ne peut pas dire non à ça!
  • Une meilleure confiance en soi……….. oui !

C’est aussi un endroit parfait pour une petite vie sociale harmonieuse, faire de belles rencontres, se motiver entre ami(e)s.

Source image de couverture : Unsplash
-->
Un article de
Geneviève Asselin-Demers's Avatar
Geneviève Asselin-Demers

Un mot pour décrire Geneviève : énergique. Toujours 1001 projets en tête, elle se lance toujours des nouveaux défis qu’elle complètera à coup sûr. Sportive...

Lire la suite
Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Ma première échographie: pourquoi j'ai choisi d'aller chez Ovo