Faits Vécus

Bien oui, tu as bien lu l’ami; comprendre le Nightlife. Lol.

C’est moi ça, la fille de 22 ans qui explore, comprend des choses, peut-être un peu à retardement? Bof. On s’en fout. Il n’est jamais trop tard, hein. J’ai le droit? 22 ans, ce n’est vraiment pas si mal. En tout cas, je vous fais part de mes petites sorties récentes entre copines pour illustrer mon mécontentement des bars. Bon, t’as juste à ne pas y aller au bar fille si tu n’aimes pas ça. Je ne suis pas le genre de filles à ne pas aimer les bars dans la vie; je consomme, je danse et je parle. Je suis sociable. Ce n’est pas là le problème. Maybe too old? Je ne sais pas, mais reste qu’il y a certains points qui sont totalement ridicules et qui me donnent juste le goût de rester dans mes doudous avec mes chats (Non ce n’est pas vrai, j’en ai plus; aubergine, mon chat, tu me manques, je pense à toi).

Donc les voici, les voilà. Peut-être que toi aussi tu vas t’y retrouver et me dire que je ne suis pas la seule. Svp. Merci.

Source image: Unsplash

(À lire : 4 bières à découvrir à Brooklyn par la bière avec Urban Adventures!)

1. La file dehors et le garde du corps de James bond à l’entrée

Allo. Je viens de faire la file pour rentrer dans ton bar. (3o minutes à être dehors, à se geler l’entièreté du corps pour finalement rentrer dans ton bar) Youpi. Je suis quand même contente parce que je peux finalement me réchauffer et avoir du plaisir parce que oui, tu souhaites avoir du plaisir quand tu vas dans un bar. Mais on dirait que c’est comme interdit de sourire surtout au moment de montrer ta carte, seigneur. Un peu plus puis j’me sens comme dans Orange is the new black. Next. Je comprends le but là, faut être sérieux, c’est bon, mais il y a une limite à se penser comme dans un film d’espion. En plus que moi je ressemble clairement à une bergère qui cours dans un champ, voyons donc. INTENSE, sérieux.

2. Vestiaire ou pas ? C’est toujours du gros caca.

Bon là t’arrives, tu dois évidemment payer pour un vestiaire. Essaie de trouver ça toi 3$ quand t’as pris quelques bières, c’est moins facile que ça peut en avoir l’air. Ben non, ce n’est pas grave parce que tu as le temps en masse; t’as encore le droit à une belle file parce que ceux qui mettent les manteaux sur les crochets ne sont jamais capables de fournir. Lâchez pas, pour vrai. J’ai déjà fait ça et ça peut tellement être énervant; les manteaux ne tiennent jamais. Il te vient toutes sortes d’odeurs ; le parfum qui réunit tout les fruits existants sur cette terre, la merveilleuse odeur de cigarette, le chien mouillé…

Après ça, il y a les bars qui n’ont tout simplement pas de vestiaires. Yes. Tenir son manteau en dansant, il n’y a rien de plus confortable. Gros fun ce soir en tout cas.

3. Les Zones VIP ou les 50 millions d’étages

Bon là, c’est pas pire. Tu as fini par rentrer et passer l’étape du vestiaire. Attends un peu. Il y a de l’élitisme ici. Tu ne peux pas monter en haut là, ça te prend le bracelet vert pour monter au deuxième étage, le bracelet rouge pour monter au troisième étage et finalement le bracelet arc-en-ciel pour monter au quatrième. Sérieux? Moi ça me donne juste envie de criss*** mon camp. Sommes-nous dans Mario Bros pi je le savais pas comme? Ah c’est vrai qu’il ressemblait quand même à Bowser le gars à l’entrée.

Là tu te promènes un peu sur la seule étage que tu peux finalement aller. Il y a des petites zones VIP, ça se filme avec leurs grosses bouteilles blanches fluorescentes. Très hot. De l’alcool à profusion et beaucoup de téléphones cellulaires : c’est fou raide comme soirée.

Donc après avoir assisté à ça, t’as juste le goût de partir manger une poutine ; le meilleur moment. Oui merci. Enfin. Pis la ben, tu ne trouves plus ton petit maudit billet de vestiaire.

Tout ça pour dire que moi maintenant, je vise les bars qui sont faits sur le large sans étages. Un bon vieux Karaoké, c’est toujours gagnant. Ouin, j’pense que je suis peut-être rendue trop vieille.

 

Toi, tu me suggères d’aller veiller dans quel endroit? Je suis tout ouïe.

 

Source image de couverture: Unsplash

 

 

 

 

 

 

Un article de
Angélique Caron St-Pierre's Avatar
Angélique Caron St-Pierre

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Du sexisme dans les jeux?