Voyage

Économiser en voyage peut être quelque chose de difficile. On a souvent tendance à jeter l’argent par les fenêtres et ce, sans même s’en rendre compte. On achète des trucs qu’on n’achèterait pas chez soi juste parce qu’on est en voyage, mais il faut savoir qu’il y a des petits points élémentaires qui peuvent nous permettre d’économiser lorsqu’on est en voyage.

Il est certain qu’il y a des conseils classiques comme acheter son billet d’avion plus de trois mois à l’avance, toujours prendre le temps de remplir sa réserve d’eau avant de partir de son lieu d’hébergement pour la journée, voyager pendant la basse saison, etc. Les conseils suivants se concentrent sur les trois aspects les plus chers une fois rendu à destination : la nourriture, l’hébergement et les transports.

Nourriture

La nourriture, c’est quelque chose dont on ne peut se passer. La façon la plus abordable de se nourrir en voyage, c’est de cuisiner. Dans la plupart des auberges de jeunesse, il y a une cuisine. Quand on part une semaine ou deux, on peut se permettre de manger dans des snacks ou des petits restaurants locaux, mais quand on part pour plusieurs mois, le fait de cuisiner et de faire des sandwichs ou des lunchs peut faire économiser beaucoup. Il y a même beaucoup de voyageurs, lorsque l’espace le permet, qui apportent avec eux des aliments dans leur sac à dos comme du riz, des pâtes et des lentilles. Certains apportent même des sachets d’épices avec eux.

Faire l’achat de sa nourriture dans les marchés locaux diminue les coûts également. Il faut prioriser les aliments qui poussent dans les pays où l’on se trouve. La nourriture de rue est peu couteuse et peut donc constituer une bonne alternative.

L’alcool est quelque chose de très social et a tendance à rassembler les gens. Par contre, il faut limiter sa consommation d’alcool si l’on veut économiser puisqu’à la longue, c’est une des choses qui peut faire exploser le budget.

street food Source image: Unsplash 

Hébergement

L’hébergement est l’autre grosse dépense dans les voyages. Il existe de nombreux sites Internet qui peuvent aider à diminuer les coûts d’hébergement comme Couchsurfing. Les voyageurs dorment chez l’habitant. Il y a également Helpx et Workaway. Ces deux derniers fonctionnent par échange de service. Le plus souvent, le voyageur est logé et nourri en échange de quelques heures de travail par jour. Le travail peut être manuel, artistique, bureaucratique, etc. Il ne faut pas non plus oublier Homeexchange. Il s’agit d’un échange de maison entre deux individus.

Si on a l’équipement nécessaire, faire du camping diminue de beaucoup les dépenses reliées à l’hébergement.

auberge de jeunesse Source image: Unsplash 

Transports

L’idéal, si le temps le permet, c’est de se déplacer à pied. Le stop n’est pas coûteux non plus, mais il faut savoir qu’il comprend sa part de risque. L’autre option, c’est de partager des taxis collectifs ou d’emprunter les transports locaux. Partager le coût des transports avec les autres voyageurs, à partir de l’aéroport par exemple, peut être une bonne option également.

Discuter avec les gens, soit les locaux et les autres voyageurs, permet d’économiser beaucoup, puisqu’on peut demander quelles sont les activités qui en valent la peine ou encore quelles activités font les locaux et non les touristes.

métro de new york Source image: Unsplash
Source image couverture: Unsplash 
-->
Un article de
Élodie Beauvais's Avatar
Élodie Beauvais

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Pas de table à langer dans les toilettes des hommes, c’est non!