Style de vie

Après plusieurs mois d’attente, l’organisation mondiale de la santé annonce finalement ce que plusieurs espèrent avec impatience depuis quelques mois: le covid-19 est maintenant chose du passé, la vie peut reprendre son cours normal ! 

Je me surprends parfois à rêver de cette annonce. Je me questionne sur ce qui me manque le plus de l’époque pré-pandémie et ce que je compte faire quand elle sera finie. 

La première chose qui me vient en tête, ce sont les voyages.

person pointing map

Source de l’image : Unsplash

Ne pas seulement en rêver, mais pouvoir réellement planifier un itinéraire et réserver des billets d’avion. Pouvoir faire la liste interminable des vêtements, des produits, des souliers et des accessoires que je veux apporter, éparpiller le tout sur mon lit, faire ma valise. Partir la tête libre, sans avoir une multitude de restrictions, sans se faire juger. Avoir l’opportunité de visiter des monuments et musées sans devoir faire une longue file d’attente due au nombre maximal de personnes autorisées à l’intérieur. Traverser les frontières sans quarantaine obligatoire. L’excitation, la préparation, l’émerveillement des voyages est certainement ce qui me manque le plus, mais il y a aussi toutes ces petites choses que nous avons dû mettre de côté et que je suis impatiente de retrouver.  

Être capable de sourire aux gens dans les endroits publics.

Souvent, je souris aux personnes que je croise, pour réaliser qu’avec mon masque dans le visage, mon sourire ne vaut pas grand-chose. Pouvoir approcher quelqu’un sans hésitation, que ce soit pour l’aider ou lui parler, sans avoir peur de me faire regarder croche parce que je suis à moins de deux mètres de distance. Éternuer en public sans avoir peur que les gens croient que je suis porteuse d’une maladie mortelle. Ramasser un objet qu’une personne a échappé, sans avoir cette fraction de seconde d’hésitation qui m’empêche de faire une bonne action, juste parce qu’on ne sait jamais. Avoir la possibilité d’envoyer mes enfants à l’école avec un petit rhume sans que cela ne cause une panique générale. 

Pouvoir partir de la maison sans avoir à penser à mon masque.

Sans avoir à demander aux enfants (trois fois plutôt qu’une) s’ils ont le leur, juste partir librement. Pouvoir aller au restaurant et bien entendre la serveuse qui me parle du spécial du jour. Aller à l’épicerie et bien comprendre la caissière quand elle me dit le montant de ma facture et ne pas faire répéter la vendeuse au magasin 10 fois quand elle me demande si j’ai besoin d’aide. Bref, aller dans les endroits publics sans ce masque qui gêne mon ouïe. Pouvoir aller au travail le visage à l’air libre, et pas seulement quand je suis assise à mon bureau sans personne autour de moi. 

man in black t-shirt and blue shorts sitting on brown wooden pole during daytime

Source de l’image : Unsplash

Je crois qu’au final, ce que je compte faire quand la pandémie finira, c’est de regagner une partie de la liberté que nous avons perdue avec l’arrivée du virus. Profiter du retour à la normale, mais surtout, être reconnaissante pour toutes ces petites choses de la vie que nous tenions pour acquis depuis toujours. Et toi, que feras-tu ?

Source de l’image de couverture : Unsplash
-->
Un article de
Annie Charbonneau's Avatar
Annie Charbonneau

Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Je n'ai jamais appris: politesse ou hypocrisie?