Avec la fin de la saison de compétition, il y a souvent de nombreux dilemmes et défis qui refont surface. Après avoir carburé aux défis, réalisé plusieurs beaux accomplissements, le temps froid revient, la saison des dépressions saisonnières et quelques fois d'anciens démons refont surface.

J'aime être positive, montrer le bon côté de la médaille, mais il y aussi l'envers de la médaille qu'il ne faut pas oublier.

Je me qualifie ici d'athlète, non pas de haut niveau, mais athlète quand même, et il y a toujours l'humain derrière. J'ai su m'entourer de professionnels pour m'occuper de mon corps endolori, de psychologues quand le mental ne tenait plus et de nutritionniste pour m'assurer que mon corps avait tout ce qu'il avait besoin pour performer. J'en conviens que tout ceci finit par coûter cher et je profite de cette tribune pour parler d'un docteur en nutrition qui a à cœur pas juste ce que l'on met dans notre assiette, mais aussi tous les troubles qui peuvent survenir en lien avec la nourriture dans cette société remplie de mythes.

J'ai adoré tous ses livres, ses articles et ce qu'il publie sur ses nombreuses plateformes.

Et voici un petit nouveau que je vais aller me procurer rapidement. Snunch!, d'Hubert Cormier nous propose une solution infaillible à nos journées pressées: le snunch. Un snunch, c’est quoi? C’est le croisement entre une collation et un lunch. Ce que ce livre comprend : 100 recettes de snunchs rapides à réaliser. Ce sont des recettes diversifiées pour la boîte à lunch, des explications bien vulgarisées sur l’importance des lunchs, de l’équilibre alimentaire. Les avantages des snunchs (ou mini-repas) et sur les produits transformés et les valeurs nutritives de toutes les recettes (pour les petits curieux de valeurs nutritives) y sont bien détaillées.

Il ne faut pas oublier ses autres livres qui sont éducatifs, en plus d'apporter des idées de repas et de recettes : Les conseils d'Hubert, Non coupable, Oui! tout est permis, À bas les kilos et Chargé à bloc qui me rappellent l'importance de maintenir de saines habitudes alimentaires, mais aussi une saine habitude avec les aliments.

Il faut constamment se rappeler qu'il n'existe pas de bons ou de mauvais aliments, l'équilibre est la clé.

De l'information erronée pollue les médias sociaux, et les spécialistes en nutrition sont là pour qu'on y voie pus clair. On a l'habitude de manger selon les heures que la société nous impose avec un déjeuner, un diner, un souper entremêlé de collations... mais si on écoutait un peu plus nos signaux de satiété? Je pense que nous sommes beaucoup trop perturbés par tout le brouhaha et l'effervescence de nos rythmes de vies effrénées et on ne s'arrête pas assez pour ressentir notre intérieur.

Bref je prends le temps ici de rappeler de prendre note temps, de s'arrêter un instant et de s'écouter.

Finalement, il n'y a pas juste les compétitions dans la vie, il y a aussi cette phase de repos très importante pour le corps pour commencer la prochaine saison en force.

Image de couverture via Pixabay

Les plus populaires

Accueil