Arts Arts de la scène

Avant d’avoir assisté au spectacle, je ne connaissais pas du tout Arthur l’aventurier. Lorsque j’ai reçu l’invitation pour le blogue, je ne savais pas à quoi il ressemblait, ni en quoi c’était un aventurier. Dans quelles contrées il avait été, et avec qui? Pour combien de temps et pourquoi ? Autant de questions que d’inconnus. La seule chose dont j’étais sûr c’était que j’ai un neveu, et je m’étais dit : « Tiens! Ça pourrait lui faire plaisir ça! »

Au début, je ne pensais y aller qu’avec lui et ma soeur. Mais voici que ma mère et mon beau-frère veulent venir aussi. En connaissaient-il plus que moi sur cet Arthur? Absolument pas.

Verdict? Nous avons tous été très agréablement surpris du spectacle. Moi le premier!

Arthur – L’aventurier au bout du monde en Australie est un voyage, autant pour les petits que pour les grands, et même les très grands (il y avait plusieurs grands-parents dans la salle), dans une Australie à la fois connue et méconnue de tous. Kangourous, crocodiles, koalas font bien évidemment partie du spectacle : mais d’autres animaux beaucoup moins connus, tels que le wombat et l’ornithorynque, ont aussi leur place pendant la représentation.

Arthur L'aventurier affiche AustralieCrédit photo: Gregg Productions

Cette exploration de l’Australie ne s’arrête pas qu’aux animaux: on y apprend, entre autres, les secrets du boomerang et du didgeridoo, un instrument à vent australien. Arthur va également à la rencontre des aborigènes, un des peuples les plus anciens de l’histoire de l’Homme.

Cette découverte d’une heure se fait de manière tout à fait originale. Au menu: narration captivante d’Arthur, et de ses amis, de leurs aventures sur le terrain, accompagnés de chants entraînants (au moment où je suis en train d’écrire ce texte j’ai encore en tête la chanson sur le crocodile!), d’images splendides de l’Australie, et d’une forte interaction entre les aventuriers et la salle. Celle-ci participe énergiquement à la découverte, Arthur n’hésitant pas à solliciter ses petits aventuriers (comme il aime appeler les enfants présents dans la salle) pour l’aider à chanter et danser avec lui à travers des chansons originales, les invitant même une fois directement sur la scène devant tout le monde. Mais Arthur ne s’arrête pas là: les parents sont également des aventuriers actifs, et ils leur demandent une fois de participer à celle-ci… sur la scène aussi!

Arthur termine le récit des ses aventures avec un retour sur les autres destinations qu’il a parcouru auparavant: l’Afrique, le Costa Rica et les Rocheuses canadiennes. Ces retours, toujours en chansons, lui font rappeler (et nous font réaliser) à quel point notre petite Terre est belle, riche et diversifiée.

Arthur L'aventurier Australie spectacleCrédit photo: Nabil Belhassen

Et c’est sur cette note que le spectacle se conclut: que notre Terre est fragile et qu’il faut en prendre grand soin. Un message véhiculé, de belle façon, à nos petits pour leur monde de demain. Mais un message qui nous est adroitement adressé à nous aussi, adultes que nous sommes, afin de donner les meilleures chances pour les futures générations.

P.S.: Ma soeur vient tout juste de me texter. Le spectacle d’Arthur vient d’être indiqué sur mon agenda comme étant un événement annuel à ne pas rater avec mon neveu!

-->
Un article de
Nabil Belhassen's Avatar
Nabil Belhassen

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Quand ton histoire d'amour devient une histoire de contrôle - Partie 1