Ça fait quelques temps que t’essaies de te convaincre que tu as le contrôle, mais malheureusement tu l’as perdu depuis bien plus longtemps que tu le penses.

Ta consommation de fin de semaine, de soirée, de party, est devenue sournoisement quelques journées de semaine, en plus, sous le prétexte de te détendre et de décompresser.
« Je fais rien de mal… »
Ensuite, ce qui arrivait seulement quelques jours de semaine en plus de la fin de semaine, c’est devenu ton quotidien. Chaque jour ou presque, tu en as envie et tu te dis que c’est pas grave et que de toute façon, tu peux arrêter quand tu veux.

– Erreur –

Au fond, tu sais que tu te mens en pleine face à toi-même. Le pire, c’est que t’es rendue au point où tu mens aux autres aussi, pour ne pas entendre leurs commentaires sur ta consommation de tous les jours, même quand t’es seul.
Ce qui te coûtait 10$ par semaine t’en coûte maintenant le double, des fois le triple…
Ça commence tranquillement à faire des froids dans ton couple et dans ton cercle d’amis qui ne consomment pas ou pas autant. T’es rendue le pantin de ta consommation, de ton addiction.
Que ce soit l’alcool, le weed, la coke ou la mdma, t’es rendu accro ben raide et t’as besoin d’aide.
addiction

Réveille-toi avant de te détruire au complet et de ruiner toutes tes relations sociales et amoureuses. Ça presse.

Ton sentiment de culpabilité n’est pas là pour rien, c’est ta raison qui te parle. Ta raison est pas mal plus saine que tes pulsions.
Qu’est-ce que t’engourdis comme ça? Qu’est-ce qui fait aussi mal en dedans quand t’es sobre?
Ça commence par une prise de conscience. Si tu te sens interpellée, il est peut-être temps de faire quelque chose.
Des professionnels peuvent t’aider :
-->
Un article de
Alexandra Dallaire's Avatar
Alexandra Dallaire

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Course : des habitudes à prendre