Sport & Santé Style de vie

Hier, certains ont regardé le Super Bowl pour les ailes de poulet Buffalo, d’autres pour les beaux jeux de ballon ou apercevoir Laurent Duvernay-Tardif. Moi, je l’ai regardé pour le spectacle de la mi-temps. Quand on a annoncé que J.Lo et Shakira se partageraient la scène, j’étais vraiment, vraiment, vraiment super excitée! J’ai dansé toute mon enfance et adolescence sur la musique de J.Lo et Shakira, j’ai grandi avec elles.

Histoire d’être fin prêtes pour le fabuleux spectacle, mes flamboyantes collègues de travail et moi avons pris des paris sur cet événement. C’était simple, mais très scientifique : qui porterait quoi? Qui chanterait quoi? Points bonus pour les collaborations et invités surprises. Les prédictions qui sont le plus ressorties? Des pantalons tailles basses pour Shakira (nostalgie de l’époque Whenever, wherever), beaucoup de paillettes, du cuir, des une-pièces et une crinière de lion pour Shakira. Une de mes collègues a inscrit au tableau un manteau de poils pour J.Lo. Le drapeau-manteau-fausse-fourrure à l’effigie de Puerto Rico a donc été chaudement applaudi! Malheureusement pour plusieurs d’entre nous, ni Pitbull, ni Mark Anthony n’ont fait une apparition surprise. Aucun point bonus.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Jennifer Lopez (@jlo) on

Dès les premiers feux d’artifice dans le ciel de Miami, la température a grimpé de plusieurs degrés dans mon salon. Les filles chantaient, les gars criaient comme des animaux et les nachos ont pris le bord. Ce spectacle, c’était de la bombe! Avec l’arrivée d’une armée de danseurs, des paillettes rouges à profusion et la voix rauque de Shakira, le ton a rapidement été donné. Le synchronisme épique des danseurs deviendra légendaire, c’est garanti! S’enchaine un solo de guitare électrique avec des regards langoureux directement à la caméra, une démonstration de déhanchement hypnotisant avec une corde et une scène en feu, littéralement et métaphoriquement. Shakira nous a offert un medley de ses meilleures chansons durant 5 minutes, avec le sourire d’une gamine qui s’amuse. On en redemande encore et encore!

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Shakira (@shakira) on

Ensuite, J,Lo est arrivée en force. Elle est effectivement still Jenny from the block.  Du haut de ses 50 ans (et de ses talons), elle a enflammé le stade, ma télé et mon cœur. Son ensemble en cuir avec des chaps (wohaa!) était à couper le souffle. Le temps de reprendre son souffle et d’un jeu de caméra, la voilà habillée d’un costume en miroir! Quand elle a commencé à grimper sur son poteau comme si de rien n’était, j’étais renversée! Ça avait l’air facile. C’était l’avènement d’une déesse, rien de moins! Les cours de pole dancing sont tentants tout d’un coup, des partantes parmi vous? J’en parlerai à mes collègues. La performance très sensuelle durant Waiting for tonight m’a donnée chaud! Les mouvement langoureux des danseurs sur la voix suave de Jennifer avaient quelque chose de très caliente!  Quand On the floor a commencé, j’ai espéré l’apparition de Pitbull et fait le bacon sur mon plancher. Pour vrai.

Enfin, après un bon 10 minutes d’attente, les filles se sont finalement rejointes pour une finale à la hauteur de mes attentes. Il y avait encore plus de feux d’artifice, des costumes couleur or et argent, beaucoup de danse et une énergie incroyable qui se dégageait de la scène. Waka Waka et Let’s get loud se sont superposés, des enfants ont chanté avec cœur tout en sourire, les filles ont fait une immense prise de position politique sur Puerto Rico, c’était magnifique! J’ai beaucoup apprécié la chimie entre les deux filles, la solidarité féminine, on aime. La force féminine qui émane de ces filles était fortement ressentie au travers mon petit écran. Ce spectacle, c’était du girl power à son meilleur.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Shakira (@shakira) on

Mention d’honneur à Shakira qui a ouvert avec un « Hola Miami! »  bien senti et terminé avec un « Muchas gracias ». Aux États-Unis, la population hispanique représente environ 13,4 % de la population, soit 38,8 millions d’habitants. Les filles ont fait honneur à leurs origines et la culture latino-américaine avec un spectacle très latin, en chantant en espagnol et en affichant avec fierté (avec raison!) qui elles sont. Bravo!

Source image de couverture: Capture d’écran – Youtube
-->
Un article de
Alice Vanasse's Avatar
Alice Vanasse

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

La fois où le Super Bowl avait fait réagir à cause d’un « bourrelet »