Je compte quelques articles à mon actif sur le blogue qui traitent de sujet intimes, gênants ou même tabous. Je ne les publie pas de façon anonyme, tel qu’on me l’a déjà suggéré. Je pose ma signature au bas de l’œuvre tout comme le font les peintres d’art érotique.

L’intérêt

Je porte de l’intérêt à ces sujets autant que je le fais lorsque j’explique le principe d’un type de traitement de physiothérapie, ou que je présente un morceau de vêtement coup de cœur. Je m’y intéresse pour de vrai. Je lis sur le sujet, j’ai peut-être suivi un cours ou deux sur ce dernier même. Je ne te cacherai pas que mon intérêt est facile à susciter depuis longtemps. J’ai une curiosité intellectuelle prononcée que j’apprécie beaucoup. Elle me pousse vers des sujets dont je ne connaissais pas l’existence, mais surtout elle m’initie à des sujets couverts de tabous et de stéréotypes que je leur portais tout autant que toi.

Le partage

Distinction importante à faire ici, ce n’est pas parce que je m’intéresse à la masturbation, aux jouets sexuels que je suis nymphomane et que j’écris sur le sujet, car je ne peux pas m’en passer durant une journée. Nenon ! Tout comme je ne publie pas un article sur des pathologies mentales ou des tranches de vie pour tenter de m’auto-traiter. Si j’écris, c’est pour le plaisir de partager des nouvelles découvertes, de l’information, des pensées, des idées. J’aime partager avec les gens et comme je sais que la rédaction d’articles est un bon moyen de le faire, alors je me laisse aller. Je trouve pratique de pouvoir rendre accessible de l’information par cette voie. Je trouve qu’on n’aborde pas beaucoup les sujets tabous et que par conséquent, on est mal informés trop souvent en plus d’être bombardés de stéréotype.

Choquer

Je me plais donc à oser traiter de ces sujets jugés et rendre accessible l’information que je trouvais pertinente. Il m’arrive de questionner mon entourage pour connaître ce qu’ils aimeraient savoir, ce qu’ils ne savent pas du tout et ce qui les surprend. L’effet-surprise est génial, puisqu’il suscite l’intérêt des gens. Ah oui ! J’ai un malin plaisir à choquer mon public. Petite nuance, je parle en bien ici, par le simple fait d’aborder un sujet moins commun ou que tu ne t’attends pas à lire entre deux looks. Je ne veux que capter ton attention.

écriture ordinateurSource image: Unsplash

Oser

Je n’ai pas peur du ridicule bien, bien dans la vie. Je ne me stress pas à l’idée de sortir en pyjama et d’avoir l’air nouille quand je chante tout haut sur la rue (précision que je chante une chanson de Disney). J’adore essayer des nouvelles expériences et aller de l’avant. J’ose prendre la responsabilité de mes sujets d’articles. Il est clair que de ne pas avoir ma grand-mère sur Facebook aide à limiter une possible réticence à laisser paraître un article sur les orgasmes avec mon nom. Étant donné que je ne fais rien de mal, je me dis pourquoi pas et donc j’écris.

-->
Un article de
Laurence Campeau's Avatar
Laurence Campeau

Du haut de ses cinq pieds et quatre, Laurence sait se démarquer et pas seulement qu'en se mettant sur la pointe des pieds telle une...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Le début admirable de ma carrière télévisuelle