Sport & Santé Style de vie

Que signifie ces trois lettres TRP, vous me demanderez. C’est un titre professionnel du domaine de la santé, plus spécifiquement du domaine de la physiothérapie. Il est donc un thérapeute en réadaptation physique. Oui, mais encore : « Qu’est-ce que ça mange en hiver? ». Si vous avez reçu des soins en physiothérapie, vous vous êtes probablement fait traiter par un TRP.

Le domaine de la réadaptation physique, connu sous le nom de physiothérapie, traite les troubles du système musculo-squelettique du corps humain. C’est une branche de la santé qui compte plusieurs métiers, dont deux principaux qui sont membres de l’Ordre Professionnel de la Physiothérapie du Québec.

D’abord, il y a les physiothérapeutes qui sont certes les plus connus de la gang ! Un Pht doit compléter un baccalauréat ainsi qu’une maîtrise en physiothérapie pour pratiquer. Son rôle est principalement d’évaluer les patients afin de diagnostiquer leurs bobos. Souvent, il ne verra un patient qu’une seule fois pour l’évaluation puisqu’il ne le traitera pas, sauf pour des cas de certaines catégories plus graves ou délicates. Étant donné son expertise, le Pht est le seul à pouvoir traiter les enfants et adolescents, car leurs corps sont en pleine croissance.

Ensuite, il y a les les thérapeutes en réadaptation qui font une grande part du travail avec les patients. Un TRP détient une technique en physiothérapie de trois ans. Ses responsabilités professionnelles sont d’assurer le suivi des patients et d’effectuer les traitements sur des bases régulières. Bien qu’un TRP ait fait une technique, il n’est pas un technicien, mais bien un thérapeute, car il prodige un traitement. Il relève toute de même du médecin ou du physiothérapeute, puisque que le TRP doit avoir le diagnostic précis du patient pour le traiter. Donc, c’est lui qui suit le patient tout au long de son traitement et qui assiste aux progrès de ce dernier chaque semaine. Il a la chance d’apprendre à connaître le patient et de personnaliser le suivi de ce dernier.

Bien entendu, les physiothérapeutes et les TRP collaborent ensemble ainsi qu’avec plusieurs autres professionnels de la santé, tels que les médecins, infirmières, ergothérapeutes, kinésiologues, psychologues, etc. Le travail multidisciplinaire est très présent en réadaptation physique ainsi que dans toutes les autres sphères de la santé, afin de prendre en charge à 100% un patient.

Pour finir, les TRP ont plusieurs milieux de travail. Ils peuvent travailler en orthopédie, soit en clinique de jour, à l’hôpital, dans les centres de réadaptation physique, ainsi qu’en neuro-gériatrie, soit avec les personnes en perte d’autonomie en CHSLD,  à l’hôpital ou même à domicile.

Fait intéressant : tous les membres de l’OPPQ (l’Ordre Professionnel de la Physiothérapie du Québec) doivent suivre un nombre d’heure obligatoire de formation dans leur domaine à chaque année. Ils n’ont jamais fini d’apprendre, car le domaine des sciences est en constante évolution.

 

Source image de couverture : Avenir en santé

-->
Un article de
Laurence Campeau's Avatar
Laurence Campeau

Du haut de ses cinq pieds et quatre, Laurence sait se démarquer et pas seulement qu'en se mettant sur la pointe des pieds telle une...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Carlo, je veux prononcer ton nom durant les 4 saisons