Faits Vécus

On pourrait croire que c’est seulement les ruptures amoureuses qui font mal. Eh bien non, il y a pire: la rupture d’une amitié.

Pas la petite amitié, non, celle de plusieurs années. L’amitié où tu as tout partagé avec la même personne. L’amitié qu’on pourrait confondre avec un lien de fraternité.

Et pourtant… Les non-dits, la rancœur et les idées préconçues ont fait que j’ai perdu ma meilleure amie il y a quelque temps.

Au début, je ne pensais pas que ça pouvait m’impacter. Je pensais que ça allait couler tout seul, car des potes, ça va, ça vient, n’est-ce pas? Oui, mais pas les amies.

J’ai longtemps réfléchi avant d’écrire ce texte, car il y a en moi encore tellement de tristesse, de questions et de colère aussi je crois. Oui, je me suis sentie abandonnée.

silhouette d'un homme devant une fenêtre Source image: Unsplash

Pour moi, nous étions solides comme le roc. Nous avons affronté énormément ensemble. Des moments douloureux et des grandes joies aussi. Malgré nos erreurs, on devait pouvoir passer au travers. Mais non… On s’est retournées, chacune de notre côté, pour ne plus jamais s’adresser la parole.

Cette perte, je n’y suis pas pour rien. Croyez-moi, pour l’admettre et le réaliser, ça ne fut pas simple. L’introspection n’est pas une chose facile.

Lorsque nos chemins ont dûs se séparer, ma tristesse et ma colère m’ont empêchée de revenir vers elle. Je ne voulais pas non plus me retrouver face à un mur, un mur plein de jugements très rudes à mon égard. Comment un roc peut-il se briser de cette façon?

Je ne le sais toujours pas, mais aujourd’hui, j’ai envie de faire un pas en avant car je suis prête.

Aujourd’hui, je ne suis plus la même personne.

Aujourd’hui, j’ai compris beaucoup de choses.

Aujourd’hui, je suis prête à parler et à entendre.

Aujourd’hui, je suis prête à dire ce que je pensais impossible à dire il y a peu.

Si elle était en face de moi, je pense que je commencerais simplement par: tu me manques.

silhouette de deux personnes dans un coucher de soleilSource image: Unsplash

Chers lecteurs, n’attendez pas qu’il soit trop tard. Admettre nos erreurs est loin d’être une faiblesse, bien au contraire. Alors si toi aussi tu as envie de recontacter une personne que tu as perdue et que tu aimes, n‘attends plus, car demain pourrait être trop tard. Écoutez-vous au plus profond de vous-mêmes, écoutez vos besoins. Comme je le dis souvent: vous êtes là première personne de qui vous devez prendre soin.

Bonne chance mes douces.

Source image de couverture: Unsplash
-->
Un article de
Alessandra de Bargigli's Avatar
Alessandra de Bargigli

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

À toutes les mamans qui finissent par boire leur café froid