Faits Vécus

Non, mais y’a donc ben des autos sur la route, c’est fou. Tout ce beau monde-là, est pressé d’aller on sait pas trop où. Quand je dis que les gens sont pressés, ils sont pressés pas à peu près. On se fait couper le chemin, dépassement à droite et klaxonner : calmez-vous bande de cinglés. C’est certain que si tu t’es levé en retard, tu vas vouloir rattraper le temps perdu et manger des kilomètres. Il est aussi possible, que tu te sois levé à l’heure, mais que tu as pris ton temps, trop de temps et que tu te retrouves à être à la dernière minute.  Par contre si ton but est de vivre une expérience de mort imminente, à la vitesse que tu vas, y a de fortes possibilités que tu arrives aux portes de St-Pierre le premier. 

Le TRAFIC

Je ne parle pas du trafic causé par la réfection des routes, mais bien des files interminables, dues à on ne sait pas quoi. Tu sais quand tout est arrêté, pis que ça BOUGE PAS ! Certains restent zen et écoutent de la musique, honnêtement je ne sais pas d’où vient votre patience. Y a ceux qui doivent gérer les enfants que se disputent et qu’en même temps, tu combats intérieurement ton envie de les laisser sur le bord de la route, parce que t’es à boutte. Pis y’a les autres qui sont plus capable de se gérer et qui descendent tous les saints des cieux et ce n’est pas parce qu’ils sont croyants. À la minute qu’on voit un espace se libérer dans la voie d’à côté, on s’y engage à toute vitesse, parce que cette ligne-là semble avancer plus vite. Ben non, ça n’avance pas plus vite, c’était une illusion d’optique.

Enfin ça avance, pompiers, ambulance, police et remorqueuse au loin. Y’a eu un accident. On fait quoi ? On ralentit, pourquoi ? Pour voir si c’est une scène de grande catastrophe ou un simple accrochage. Souvent c’est un accrochage, qu’est-ce qu’on se dit ? Tout ce trafic, juste pour ça ? On est presque déçu, comme si le fait qu’il n’y ait pas de blessés a fait perdre le temps à tout le monde. C’est une drôle de mentalité, vous ne trouvez pas ?

Les grandes villes et leur fameux trafic

Les maudits travaux de réfection qui durent depuis vingt ans. Ce n’est pas compliqué, l’hiver les grandes métropoles décorent les rues avec des ornements de Noël et l’été la décoration estivale, c’est les cônes orange. Comme le chante si bien Dan Bigras, dans sa chanson Cône Orange : « … check toi ben, drette dans l’milieu du chemin, un autre cône orange… » On dira ce qu’on voudra, mais les travaux peuvent venir à bout de la patience du moine tibétain le plus zen qui soit.  Quand tu fais quarante-cinq minutes de détour avant d’arriver à destination, y’a de quoi sacrer.

Pour certains, avoir une voiture c’est vraiment une nécessité, même si ça coute la peau des fesses. Mais avoir le privilège d’avoir son permis devrait venir avec la capacité de se gérer en plus de savoir conduire, parce que le trafic c’est pas toujours zen.

Image de couverture par Alexander Popov
-->
Un article de
Kim Verreault's Avatar
Kim Verreault

Kim est née pour aider, c’est vrai. Depuis toujours, elle prend soin des gens autour d’elle. Enfant, elle prenait soin de ma mère, ado, c’était...

Lire la suite
Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

La grisante sensation d'être le personnage principal