Hello le cheap !

Je voulais t’adresser un mot à toi qui est parti avec mon colis Amazon. Tu sais que maintenant des caméras pointent presque sur chaque parcelle de ton corps à tout moment durant tes déplacements ? Et tu sais qu’on a plus de qualité qu’autrefois sur les vidéos ?

Je me souviens quand il fallait cligner des yeux très fort pour essayer de définir le visage qui se cachait derrière une photo floue diffusée par un dépanneur qui s’était fait dérober quelques articles. Maintenant, la technologie nous permet de te voir plutôt bien ! Si tu étais une connaissance, je te reconnaîtrais sans aucun mal, je pourrais même te le dire si tu avais une graine dans les dents. Mais une personne comme toi mérite de ne pas réaliser qu’une grosse feuille de persil est restée collée sur ta palette d’en avant bien longtemps.

De la rue jusqu’à l’intérieur des commerces on te guette !

Tu ne voudrais quand même pas qu’on diffuse une image de toi en disant : « il est parti avec un colis sur le pas de ma porte, retourne-le svp ? ».  Le monde est petit « bro » ! Nous ne sommes pas 1,3 milliard d’habitants à Québec et tu sais maintenant avec les réseaux sociaux, on attrape quelqu'un plutôt facilement !

Moi, je paierais plusieurs centaines de dollars pour te voir ouvrir ledit paquet parce que cette journée-là dans mon colis, j’avais du désodorisant en bâton Dove cool essentiel protection 48 heures et le clou du spectacle : du bleu à toilette. Ben oui, être voleur, ne pas sentir le swing et avoir des toilettes propres, ça doit te ravir; avoir commis un délit passible d’une peine et d’un casier pour du déo et des flushes blue plus nettoyant pour cuvette.

Pendant que tu ne frotteras pas tes toilettes, je t’invite à regarder le docu « Surveillance à outrance : sommes-nous tous espionnés ? » Eh bien oui, plus que jamais nous avons perdu, à petit feu, le droit à la vie privée. Attention, ne tombons pas dans l’excès et la fabulation, je reprends les mots d’un article qui a paru dans l’Actualité «  Le gouvernement vous écoute (encore plus que vous ne le pensez) ».

Votre cellulaire indique constamment votre position à votre service téléphonique. L’application GPS que vous utilisez pour connaître le bon chemin vous suit également à la trace. Le petit café où vous vous arrêtez en cours de route offre le Wi-Fi gratuitement. Pendant que vous grignotez une pâtisserie, l’identifiant unique de votre téléphone et les sites Web que vous consultez sont gardés en mémoire. À la petite épicerie du village où vos grands-parents auraient payé comptant, vous avez sorti votre carte de crédit: l’opération a été enregistrée et sera conservée. Sur Facebook et Instagram, vous publiez ces photos de magnifiques paysages enneigés, ajoutant une pièce de plus à votre autobiographie numérique.

Bref, la prochaine fois que tu marcheras dans la rue, que tu vois mon colis, dis-toi qu’il ne vaut pas la peine.

Il ne vaut certainement pas un casier ou une humiliation sur les réseaux sociaux. Je ne ferai pas livrer une tablette haut de gamme sur le pas de ma porte à cause de gens comme toi. J’ai perdu 20$ et honnêtement, ça ne m’aura pas coûté cher comme apprentissage.

Image de couverture via Unsplash

Les plus populaires

Accueil