Les tumultes de la vie font en sorte que les gens entrent et sortent de nos vies à tout moment. Pour ma part, certains m’ont appris une leçon, quelques-uns m’ont aidée à m’épanouir et d’autres ont écorché une partie de moi qui ne sera jamais pleinement guérie. Chose certaine, grâce à toutes ces personnes j’ai réussi à me connaitre en tant que femme et être humain. J’ai appris à instaurer mes propres limites et ne plus tolérer ce que je trouvais autrefois inacceptable.

Étant aveuglés par ce que l’on pense être de l’amour, nous laissons passer des situations inconcevables, des agissements incompréhensibles en se disant que c’est probablement cela la vraie vie, mais c’est tout le contraire. Ma dernière relation m’a appris beaucoup de choses à la dure. Lorsque j’étais dans le moment présent avec cette personne, j’étais celle qui avait perdu toute confiance en elle et tous ses repères, qui pleurait presque tous les soirs en me demandant comment j’avais pu m’être rendue dans un tel scénario. Cet homme, fin manipulateur qu’il était a même réussi à me faire croire que j’étais la cause de tous nos malheurs, de tous SES malheurs et qu’il était devenu ce qu’il était par ma faute. Le narcissique en lui prenait une imposante place, ne laissant aucune marge à la communication ou aux compromis. J’étais la source de nos conflits, de sa mauvaise humeur, de ses agissements. Puisqu’il avait pour son dire qu’il n’avait jamais rien à se reprocher, il était bien plus facile de mettre le blâme sur la personne fragile et brisée par le passé que j’étais, de cette façon jamais il n’avait une once de culpabilité.

entière besoinSource image : Unsplash

J’ai eu mes torts moi aussi. Mais, je peux clamer haut et fort que j’ai essayé plus d’une fois de mettre de l’eau dans mon vin, en changeant certains aspects de moi-même que je n’aurais jamais dû pour tenter d’être en harmonie dans le même domicile que lui, quitte à m’oublier pour que ce soit supportable jusqu’à la fin. Puis, j’ai quitté ce cauchemar pour me concentrer sur ma petite personne brisée, celle qui avait besoin de regagner un peu d’estime et de paix intérieure. Cela a pris quelques mois pour que nos chemins se séparent enfin. Je suis maintenant seule et apaisée par toute cette histoire. J’étais bien entourée, car probablement que l’histoire se serait fini autrement. Je n’ai jamais été une victime, j’ai malheureusement choisi d’accepter des choses que je n’aurais jamais dû dès le départ. J’entre chez moi maintenant en souriant, la tête bien haute sachant que je serai dans ma bulle et que je vivrai uniquement que pour moi.

C’est à ce moment que je tiens à te dire toi, la prochaine personne qui réussira à traverser cette couche de protection que je me serai donnée, lorsque je prendrai la décision de te faire entrer dans mon petit monde, je ne serai plus la petite fille innocente que j’étais. Il sera plus difficile de briser ma carapace et je prendrai le temps nécessaire avant de m’impliquer dans quelque chose de trop sérieux. Sache que si je t’ouvre la porte de mon cœur, ce sera par envie et non par besoin. Car j’ai enfin réussi à reconnaître la personne que je suis et ce sera dorénavant pour elle que je vivrai avant tout. Je le ferai par choix et non pour te plaire, je le ferai, car ma tête sera en paix avec ce que tu es en tant que personne. Je vais t’aimer, je te le promets. Mais non, je n’aurai pas besoin de toi pour être entière. Plus jamais.

Source image de couverture : Unsplash

Les plus populaires

Accueil