Style de vie

Avec l’automne déjà bel et bien installé, rien de mieux que de découvrir de nouvelles séries ou bien de nouveaux films à se mettre sous la dent! Ces derniers temps (pandémie oblige), je suis plus attentive aux nouveautés qui apparaissent et croyez-moi, il y en a beaucoup! J’en ai visionné quelques-unes et voici ce que j’en ai pensé! N’oubliez surtout pas le popcorn, ainsi qu’un bon latte à la citrouille épicée!

Ratched

J’ai d’abord été intriguée par la série « Ratched » sur Netflix! J’ai été conquise! Vraiment! Mais seulement après les deux premiers épisodes. Je ne suis pas une habituée aux scénarios de Ryan Murphy, qui est connu entre autres pour les séries « American Horror Story »,  « Glee » et « Nip/Tuck », il m’a donc fallu une petite adaptation à son genre assez particulier. J’ai adoré, autant les costumes, le ton, les dialogues, que la brochette d’acteurs : Cynthia Nixon, Sharon Stone et Sarah Paulson, dans le rôle principal de Ratched.

Mais qui est donc « Ratched »? C’est une infirmière du prénom de Mildred qui est assez intriguante. Elle traîne avec elle un lourd passé, ce qui l’amènera à travailler à l’hôpital psychiatrique de Lucia. Elle soignera des patients ayants différents problèmes mentaux sous la gouverne du Dr. Hanover. Sans trop en dévoiler, je dirais que Ratched est vraiment captivante, d’autant plus pour quelqu’un qui aime l’horreur ou le suspense. Vous assisterez à de nombreuses scènes ensanglantées et surferez sur un climat d’épouvante à la « Psycho » et « Silence des agneaux ».  C’est la série parfaite pour le mois d’octobre!

Du côté des films, deux nouveautés ont attirées mon attention : « Je veux juste en finir » et « Elona Holmes ».

Je veux juste en finir

« Je veux juste en finir » est un petit bijou dont on n’a pas assez entendu parler assez à mon humble avis. D’autant plus que c’est le réalisateur et scénariste Charlie Kaufman (dans la peau de John Malkovich) qui signe cette œuvre. C’est un film qui se trame, lui aussi, dans un univers de terreur psychologique. Il a également une distribution d’acteurs assez incroyable avec Toni Collette et Jesse Plemons, entre autres. Ça raconte l’histoire de Lucy et Jake qui sont en couple depuis peu et qui décident de partir en road trip pour aller à la rencontre de la famille de celui-ci (pour la toute première fois). Un climat morose s’installe entre la famille et les tourtereaux, et on cherchera à savoir ce qui peut bien se cacher sous leurs airs de parents modèles. Ils camouflent très mal leur malaise d’être réunis tous ensemble. Lucy, qui est déjà peu sûre d’elle-même, sentira dès les premiers instants qu’elle n’est pas tombée dans une très bonne famille et que Jake a omis de lui dire bien des choses à propos de son tempérament, de sa vie et de sa relation houleuse avec ses parents. Lucy se questionnera à 100 miles à l’heure à savoir si c’est son imaginaire qui lui fait défaut ou bien son désir de se protéger de la dure réalité qui l’aidera à la faire triompher vers la vérité?

Enola Holmes

Si vous chercher un divertissement plus optimiste, le film « Enola Holmes », jouée par nulle autre que Millie Bobby Brown de « Stranger Things » ne vous décevra pas! Est-ce que le nom de Holmes vous rappelle quelqu’un? Tic tac, tic tac!

Oui oui, Enola Holmes, c’est la sœur de Sherlock Holmes! C’est elle qui vole la vedette ici! Elle est à la recherche de sa mère Eudoria (Helena Bonham Carter) avec qui elle avait une si belle relation, et qui est disparue sans laisser de trace du jour au lendemain. On apprendra alors au fur et à mesure qu’elle a décidé de s’éclipser pour le bien-être de sa fille, mais pour quelle raison exactement? Enola ne se laissera pas impressionner par le danger que représente sa première mission officielle et prendra le taureau par les cornes pour arriver à ses fins! Visuellement aussi, ce film n’a rien à envier à personne! Il me rappelle même un peu les Harry Potter! Du bonbon!

Le père de la mariée 3

Finalement, et non le moindre, je ne pouvais passer sous silence le retour d’un de mes films fétiches de mon adolescence « Le père de la mariée 3 »! Oui oui! Quelle ne fût pas ma surprise samedi dernier de voir apparaitre dans mes suggestions YouTube (merci l’algorythme), le troisième volet des aventures de l’attachante famille Bank! Cet épisode, d’une trop courte durée de 30 minutes, a été mis sur pieds à la base pour récolter des fond pour le « World Central Kitchen », un organisme non gouvernemental orchestré par le chef réputé José Andres, et qui procure de l’aide alimentaire aux gens en situation de crise comme des désastres naturels et bien d’autres. On est propulsé dans une réunion familiale qui est bien de notre temps, en 2020 et ce en pandémie, c’est-à-dire une réunion sur Zoom! Tous les personnages y sont, mais cette fois-ci, ce sont les petits enfants qui voleront la vedette dans cet épisode ultime et pour une raison bien spéciale, qui nous fera verser une larme de joie! Vivement un autre épisode!

Bon visionnement!

Source image de couverture: Unsplash
-->
Un article de
Valérie Goulet's Avatar
Valérie Goulet

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Être trop ou pas assez?