Faits Vécus

Salut, je sais qu’on ne se connait pas beaucoup, mais je tenais à te remettre cette valise. Celle-ci contient tout ce que tu as besoin de savoir à mon sujet. Elle est un peu abimée, j’en suis conscient, mais elle est à mon image, fragile, même si elle semble être faite solide. Je te demande d’en prendre bien soin, car j’ai déjà voulu partager ma valise à quelques reprises par le passé, mais certaines personnes y ont ajouté des choses qui sont parfois encore lourdes à porter. Comme tu peux le constater, elle est loin d’être parfaite, peut-être même qu’elle ne te plait pas et c’est bien correct aussi, tu n’as qu’à me la redonner et je comprendrais, car ce n’est pas tout le monde qui est à l’aise avec son contenu.

Si tu fouilles un peu à l’intérieur, tu y trouveras plusieurs souvenirs heureux. Ceux qui ont bercé mon enfance: les sorties au grand air avec mon père, les après-midis à cuisiner avec ma mère, les spectacles maisons préparés avec ma sœur. Ceux qui ont forgés mon adolescence: les spectacles de musique punk et métal, les soirées entres amis à l’appartement, les balades dans la ville. Ceux qui ont vu naitre l’adulte que je suis: l’achat de ma première voiture, l’obtention de mon premier emploi d’intervenant, la signature de mon premier bail. Ceux que je crée présentement : les bières et les soupers entre amis pour jaser de nos vies, encore et toujours les spectacles en tous genres, la journée où je suis devenu parrain pour la première fois. Tu y trouveras les relations épanouies et chères à mes yeux que j’entretiens avec mes parents, ma soeur et mes amis. Tu y trouveras aussi un travail que j’aime et pour lequel je me trouve compétent.

valise ouverteSource image: Pexels

Si tu regardes sous ces souvenirs heureux, tu trouveras, cependant, d’autres souvenirs plus tristes ayant également eu un impact sur la personne que je suis devenue: l’intimidation subie à l’école primaire et à l’école secondaire, la séparation de mes parents en bas âge, les relations amoureuses tumultueuses, etc. Tu verras aussi des moments où je me suis oublié, des moments où j’aurais dû m’affirmer davantage, des moments où j’aurais dû me respecter plus, des moments de remise en question, des moments de grandes déprimes. Tu y trouveras les larmes que j’ai versées lorsque la peur de la solitude et du rejet m’envahissait. Tu y trouveras mes excès de colère, car après avoir trop accumulé, je finissais par exploser. Tu y trouveras le besoin que j’avais de plaire aux autres pour me sentir accepté et l’importance que j’accordais à l’opinion d’autrui pour compenser mon manque d’estime de moi.

Si tu prends le temps de regarder tous ces souvenirs, tu me découvriras, moi, avec tout mon vécu et toutes mes imperfections. Mais, tu verras, dans ma valise, les efforts colossaux que j’ai fait pour apprivoiser ma solitude et apprendre à l’aimer. Tu verras, dans ma valise, ma capacité à nommer ce qui ne va pas, ce qui me dérange, l’émotion que je ressens afin d’éviter de rester pris avec cette boule dans l’estomac. Tu verras, dans ma valise, les progrès que j’ai fait pour m’accepter tel que je suis, sans tenir compte de l’opinion des autres et tu verras aussi cette estime de moi qui est encore en construction. Tu y découvriras un être sensible, jovial et expressif et une personne affectueuse, généreuse et à l’écoute des autres. Avec les années je me suis habitué au poids de ma valise, alors ne t’inquiète pas trop pour moi, je suis capable de la transporter et j’ai confiance que je serai en mesure d’en diminuer la charge, plus les années passeront.

Source image couverture: Pexels 
-->
Un article de
Francis Paradis's Avatar
Francis Paradis

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Pourquoi les maillots sont-ils si peu inclusifs?